Keep calm & drink champagne

J’ai toujours adoré cette période précédant Noël : il s’en dégage comme un air de magie, malgré la frénésie! Alors voici mon petit guide de survie pour le sprint final

Tandis qu’Outre-Atlantique les américains se préparent pour Thanksgiving, les rues de Genève et Lausanne commencent à s’illuminer. J’ai toujours adoré cette période précédant Noël : il s’en dégage comme un air de magie, un petit rien de féérique, qui continue à me faire rêver…

Et pourtant, qui ne se retrouve pas épuisé par les derniers gros coups de boost à donner avant le bouclement, la multiplication de dîners de travail ou festifs, et les préparatifs en tout genre – que ce soit pour Noël ou le dernier Conseil d’Administration de l’année ?

Je me suis dit qu’il était donc temps de partager mes rituels pour survivre à cette période où les journées sont très (trop ?) courtes et qui rime (trop ?) souvent avec fatigue et frénésie :

  • Profiter de la ville illuminée et des décorations qui ornent les vitrines ; flâner devant et me laisser inspirer pour les cadeaux que j’aurai envie d’offrir… rêver est le prélude du plaisir !
  • Faire au moins deux randonnées en montagne ou en campagne par mois – il n’y a rien de tel qu’un grand bol d’air frais
  • Partager des heures de bonheur avec ma fille et l’aider à préparer ses cadeaux de Noël (une première, pour elle)
  • Créer une atmosphère hivernale autour de moi, et la savourer – se lover sous un plaid, se réchauffer dans un bain moussant, ou se perdre dans ses pensées au coin du feu qui crépite dans la cheminée… avec une coupe de champagne, what else?
  • Faire du sport – c’est bon pour la ligne, mais surtout pour les nerfs ! Mon objectif actuel : terminer la course de l’escalade en 25 minutes
  • Me coucher plus tôt que d’habitude – en manque de vacances, le sommeil est l’une des recettes pour vaincre l’épuisement
  • M’offrir un moment « rien qu’à moi »… pour moi, ce sera un massage d’une heure et demie dans mon spa préféré, celui de l’Hôtel des Bergues
  • Enfin, m’autoriser à remettre à la nouvelle année certaines sorties et me rappeler que tous mes amis sont dans le même état que moi

Je constate en terminant ce blog que le simple fait de l’écrire me permet d’appréhender le dernier sprint annuel avec sérénité et gratitude.

Tips For a Successful Boudoir Photo Shoot

I am always referred to as the most “conservative” of the Polla sisters. Not politically perhaps, but certainly when it comes to “those things.” (Indeed, Rachel might be at the opposite spectrum of the Polla sisters, I am sure you read her latest blog post…).

I am always referred to as the most “conservative” of the Polla sisters. Not politically perhaps, but certainly when it comes to “those things.” (Indeed, Rachel might be at the opposite spectrum of the Polla sisters, I am sure you read her latest blog post…).

Sometimes, however, the “crazy Polla” side of me comes out. For example, a couple of years ago, I did something I never thought I would do – a boudoir photo shoot. I was inspired by seeing the boudoir photos of one of my best friends, who is beautiful and looked absolutely stunning. My excuse was that it was a gift for my husband, but in the end, it was a gift for myself. I am pretty sure I look at those pictures more than he does. Often to remind myself that I look fabulous and sometimes to help motivate myself to go to the gym.

Should you decide this is something you wish to try, here are some tips, from actress and Stript brand ambassador Rachel Sterling (I love these women named Rachel!). We met in LA not too long ago and caught up over a glass of wine. Boudoir photos came up (don’t ask why), so I couldn’t help but pick her brains about it.

Getting in character

For Rachel, the most important key to success to any boudoir photo shoot is to get in character. “Part of my process of getting ready is getting my hair and makeup done; this helps me remember that I am transforming myself into a different version of myself and need to get in character.”

Make a playlist: pick songs that make you happy, make you want to dance, make you want to sing in the shower, make you feel powerful and sexy. Rachel adds “Even if you are doing it as a gift for someone else, it is really about you; It should be fun. Play the soundtrack a few times before the day of the shoot, dance in front of your mirror when no one is around as practice – use this as an opportunity to get to know your body. You would be surprised, but we all should know our bodies, angles we look good in, curves, much better than we actually do.”

Grooming tips

  • The number one tip is to be hair-free. Of course, legs and bikini line, but also think underarms, arms, legs, brows, mustache. On the brow front, make sure they are professionally shaped. Good brows make all of the difference…
  • Be careful about too much makeup – make sure you still look like yourself (from personal experience I can add that that is the one thing I would change from my boudoir photo shoot – the makeup is just too much, and I almost don’t look like me). Rachel’s personal favorite brand of makeup is Runway. She recommends that if you are getting your makeup professionally done (which is not a must) that you work with someone you have worked with before (again – this is where I went wrong; I had the photographer’s makeup artist do my makeup, and we didn’t do a practice run and she did not know my style).
  • If you can, get eyelash extensions; at the very least curl your lashes and layer on extra mascara.
  • Spray tanning is helpful to even bumps. Sterling’s recommendations are of course to apply after waxing (not before), apply with gloves to avoid orange hands, and again if you can get it professionally done. Stript offers professional spray tanning using South Seas Spray Tan, which is what she does. Her favorite at home alternatives are L’Oreal’s self-tanning wipes and the Norvell at home kit which is very user friendly.
  • Have your nails done. You don’t need polish, or to have them red or long, but do get a manicure and a pedicure so that you are perfectly groomed.

Outfits and accessories  

When I ask Rachel about outfits and accessories, she reminds me that “When looking at the photo, the eyes of the viewer should go to the face. Yes, it is a boudoir shot, but the highlight is always the woman’s face.” She adds:

  • “If you are shy, a great prop is a boa – you can use it to hide certain parts and it makes you feel better or put it in front of you.
  • I love the retro theme of an apron and plate of cookies – it is particularly fun and slightly ironic if you never cook.
  • I also love a boudoir shoot in a sports jersey; there is something appealing about the very feminine photo and a traditionally masculine item of clothing being juxtaposed together.
  • Another great juxtaposition is a work shirt and glasses – kind of playing on the theme of sexy librarian.
  • Whatever do you, high heels are a must – ideally some you have not worn out so that they look pristine in the photos.
  • But remember, the eye of the beholder should go to your face – you don’t want too much distraction.”

As we finish our second glass of wine, I ask her what not to do. “Don’t have unrealistic expectations or be disappointed in your photos,” she says gently. “They will not look like pictures in magazines, nor should they. The most important thing is to love yourself and to realize that there are infinite definitions of beautiful and sexy. Every woman is beautiful and sexy in her own special way. That’s what a boudoir photo shoot is all about.”

Amen sister!

J’ai testé la dermopigmentation

Je suis une inconditionnelle des sourcils denses et intenses, qui ont du caractère et qui encadrent le regard. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps j’en avais des comme ça. Un peu indisciplinés, certes, mais bien fournis. Je mettais un point d’honneur à ne pas me les épiler !

Il y a deux ans mes sourcils ont commencé à s’éclaircir et se clairsemer ; à certains endroits leur dessin manquait de définition. Je ne me maquille quasiment jamais, alors la correction quotidienne au crayon n’est pas une option pour moi. Mais quelle chance… nous collaborons depuis quelques années avec la star de la dermopigmentation en Suisse romande : Daisy de Iaco – fondatrice de La Griffe de Daisy. Elle pratique à Forever Institut un mardi par mois. Je ne vous cache pas que j’avais des appréhensions par rapport au maquillage permanent. Mais Daisy a su me rassurer.

Il s’agit en fait d’un maquillage semi-permanent. Si on ne l’entretient pas avec une retouche annuelle, le résultat s’estompe progressivement et disparaît après quelques années. Finalement je me suis lancée. Cela fait 2 mois, et je ne regrette pas. Bien au contraire !

Le déroulement de la séance:

  1. Daisy me questionne sur mon souhait puis analyse mon visage. J’insiste bien sur le fait que je veux absolument rester naturelle. Elle m’explique qu’un sourcil structuré, « propre » et soigné n’est pas incompatible avec une beauté naturelle.
  2. Elle me montre les zones que je devrais épiler, les zones à combler, et le dessin général qui mettra mon regard en valeur.
  3. Avec mon accord elle m’épile à la pince pour redéfinir la forme sur laquelle elle va travailler, puis elle se penche sur le mélange de pigments qui serait le bon pour moi.
  4. Elle m’explique qu’il faut 2 séances (espacées de 4 semaines) pour obtenir le résultat parfait.
  5. Je vous passe les détails de la désinfection etc. L’acte en lui-même est un peu douloureux. On sent bien l’aiguille qui rappe la peau. Mais c’est supportable.
  6. Le résultat après la première séance est très foncé, cendré je dirais. Mais au fil des jours la couleur s’éclaircit. Lors de la deuxième séance elle ajoute un pigment plus châtain et cela a parfaitement équilibré la teinte.

J’adore le résultat. Sans aucun effort de ma part, mon regard est plus intense. Je trouve que ça embellit tout mon visage, en faisant ressortir la couleur de mes yeux et de mes cheveux. Je me sens plus soignée, plus femme.

Je vais sagement faire mes retouches annuelles et recommander la dermopigmenation par Daisy à toutes celles qui me demanderont conseil.

avant et immédiatement après la première séance

dermopigmentation-avant-aprecc80s-e1541237922458.jpg

avant et 1 mois après la deuxième séance

Dermopigmentation avant-après 2.jpg

Déjà 1 an!

Il y a quelques semaines mes sœurs et moi écrivions un blog sur les 1 an de Forever Boutique. Le 6 octobre 2017 restera à jamais gravé dans ma mémoire car en plus de marquer la naissance de notre projet entrepreneurial, c’est aussi le jour où j’ai reçu les résultats de mes examens finaux de médecine. Cela fait maintenant plus d’un an que je suis médecin et je m’apprête à finir ma 1èreannée d’assistanat.

Dans le cadre de ma formation en chirurgie vasculaire, je suis obligée de quitter le CHUV et de faire un an dans un hôpital en périphérie. Je suis sûre que cette nouvelle aventure sera formidable, il n’empêche que j’en ai les larmes aux yeux et la boule au ventre. J’ai adoré ma première année d’assistanat en Chirurgie Vasculaire au CHUV.

L’équipe ! Je pars avec plusieurs nouvelles amies : instrumentistes, infirmières, collègues et chefs qui sont toutes plus fortes et incroyables les unes que les autres. Moi qui pensais que ça allait être difficile de me faire des nouvelles amies, j’avais tort.

Les patients ! Beaucoup de patients resteront avec moi pour toujours. Beaucoup de situations terribles mais heureusement entrecoupées d’autres plus réjouissantes. Je me souviendrai toujours de mon 1erdécès sur la table d’opération qui était ma 1èreconfrontation à une mort violente. Un apprentissage malheureusement nécessaire pour apprendre à gérer les urgences.

Moi ! J’ai énormément appris sur moi durant cette année. Par exemple, je suis perfectionniste et je procrastine. Cette combinaison me dessert car entre faire quelque chose d’imparfait ou ne pas le faire, j’opte pour ne pas le faire et cela me met dans des situations délicates. Je dois absolument travailler sur ça l’année prochaine.

Guillaume ! Je n’aurais jamais survécu à cette année sans mon mari. Le bonheur de rentrer chez moi le soir, de lui raconter toute ma journée et de sentir son soutien. Il ne me dit pas simplement que ce n’est pas grave que je rentre tard du travail mais il me dit que c’est fantastique que je m’épanouisse tellement et qu’il faut absolument que je continue comme ça.

Je me réjouis de vous raconter prochainement le début de mes nouvelles aventures.

 

IMG_2464.JPG

 

IMG_5501

“Lip” injections… keep reading it’s not about those lips!

One of my greatest accomplishments as CEO of  Forever Institut are the additions I have made to our team. Specifically, I am particularly proud to have recruited and hired Dr. Sophie Menkes, our Medical Director. She is dynamic, curious, and an entrepreneur at heart – a great match with the Polla Family and the Forever Institut culture!

One of my criteria in hiring her was to benefit from her innovative view on rejuvenation services, which is the core of our business. Under her guidance, we have added a new genre of rejuvenation treatment, namely vaginal rejuvenation: we now offer a complete range of possible treatments: nymphoplasty, stem cell treatments, laser rejuvenation (for tightening) and hyaluronic acid to plump the volume of the lips or rehydrate the vagina.

I can’t tell you how many times I have heard the joke “Oh, so now you inject all the lips!” But this is no joke, and a true need for women today – even if it is a need not spoke of during cocktail parties.

About a month ago, Dr. Menkes reached out to me in an emergency, as her training model had cancelled at the last minute for a large group training on hyaluronic injections “down there” that  could not be easily rescheduled. Would I step in as the model, she pleaded. So I took one for the team, and I did.

Here are the facts as I experienced them:

  • The anesthesia hurts but you don’t feel anything during the actual injection treatment.
  • The feeling right after is very bizarre, as you are still numb.  That was definitely a new feeling!
  • Once the anesthetia wore off, it felt like someone had kicked me “there” very hard. This lasted about two days and was actually the worst part of the whole experience.
  • As one does after hyaluronic injections anywhere else, it is important to massage the product  regularly for about three to four days post injections.
  • Sex is not allowed for five to eight days post treatment.
  • The result is super nice and I am super happy! I will definitely do it again.

 

Is  this strange to discuss? Yes. Is this  a real rejuvenation need? Yes!

 

bernard rachel.JPG

Témoignages de nos 1 an

Un an déjà! Après le témoignage des sœurs Polla, découvrez la Boutique à travers les yeux de 5 “Forever Friends”.

« Faire partie d’une aventure est toujours palpitant. Pour ma part depuis quelques années, j’affectionne particulièrement le rôle de contributrice à l’occasion de projets de financement participatif. Il y a un peu plus d’un an, je suis tombée sur celui des sœurs Polla : la “Forever Boutique”. Tout était WOW : la description, les photos, le fait que c’était un projet familial, et les différentes contreparties. Je devais y participer !

Pendant et après la campagne, les contributeurs ont reçu des news quant à l’avancement du projet ou pour l’inauguration de la Forever Boutique. Malheureusement, je n’avais pas pu y assister, alors quand Cyrille m’a écrit pour m’inviter à venir fêter les 1an, j’ai de suite dit oui. C’était samedi dernier à Lausanne. Et j’ai tout adoré : l’accueil très convivial, la décoration, l’aménagement, la visite du lieu et aussi pouvoir rencontrer Cyrille, avec qui j’étais en contact par mail. Enfin, je dirais que la Forever Boutique est vraiment comme les Polla sisters la décrivent : un lieu de beauté et de légèreté, fun et glamour. »  Magali

« Samedi c’était aussi un peu mon anniversaire, puisque ça fait 1 an que je fais partie de l’équipe – et j’en suis fière ! Ce fut une journée comme les autres et pourtant très symbolique. Le concept de la Boutique dans toute sa splendeur : on y vient entre amis, on profite d’un soin si on veut, on papote autour du bar, on partage notre expérience… On célèbre la beauté en toute convivialité ! » Shannon

« Être présente pour fêter vos 1 ans fut une grande joie ! Le sentiment d’amitié qui réunit la communauté « Forever », la présence des sœurs, l’esprit de famille qui se ressent aussi au sein de l’équipe – font tous partie de votre signature et vous rend unique. Un accueil toujours royal dans un cadre aussi beau qu’il y a 1 an ; le tout servi avec des bulles… sur le lustre, dans les verres, et surtout les bulles de cœur ! » Nicola

« Quel plaisir de venir redécouvrir cette bulle de fraîcheur en plein centre de Lausanne. De plus, nous avons été accueillis avec de grands sourires et avons passé un chaleureux moment en compagnie des sœurs Polla et clients Forever. Vous avez su faire pétiller notre samedi de beauté, merci pour tout et encore Joyeux Anniversaire Forever Boutique ! Au plaisir de vous revoir toutes bientôt à Lausanne ou à Genève. » Barbara & Vincent

Forever Boutique Grateful

Courtesy Bubs & Honey Co

Let’s Celebrate! 1 an déjà…

Happy 1 year! Et voilà, Forever Boutique fête ses 1 an… entre émotion et célébration, voici les moments forts des #pollasisters.

Rachel

Une année s’est écoulée depuis l’ouverture de Forever Boutique. Elle fut ponctuée par tant d’événements significatifs et d’émotions, qu’il m’est difficile d’en choisir un à partager ! Deux moments forts m’ont toutefois particulièrement marqué. Le premier est la soirée d’ouverture de la Boutique. Bien qu’au bord de l’épuisement, je me suis sentie portée par la présence de nos proches, amis, contributeurs, et premiers clients. La photo de ce soir-là dans laquelle je suis entourée par toute l’équipe restera à toujours gravée dans mon cœur… Et puis il y a nos séances stratégiques qui nous réunissent mensuellement et qui me remplissent d’enthousiasme. Elles me projettent vers l’avenir et me permettent de réaliser à quel point notre projet est un succès.

 

Roxane

Un an déjà… Je me rappelle avec tant de plaisir notre premier mois d’ouverture ! Par le plus merveilleux des hasards, j’avais quelques semaines de libres entre la fin de mes études de médecine et mon premier poste en tant que médecin. J’ai donc pu passer une grande partie du mois d’octobre 2017 à Forever Boutique. J’ai savouré l’effervescence du lancement et le dynamisme instantané du lieu. J’étais fière de participer à la mise en place des différents processus et à la formation de l’équipe. Tellement de gens ont passé la porte de notre boutique ce mois-ci, curieux de connaitre notre concept ! Le plus exaltant c’était de voir la réaction positive des clients à notre vision. Pour moi c’était aussi la première fois que j’étais autant impliquée dans les entreprises familiales, et j’ai adoré !

 

Ada

En ce jour de premier anniversaire de Forever Boutique, ma reconnaissance est immense ! L’un des points culminant de cette année fut le lancement de notre tout nouveau produit signé Alchimie Forever : le Sérum Jeunesse Rétinol et son « time release technology ». À cette occasion, la Boutique a accueilli et réuni notre cher Dr Polla, nos merveilleuses ambassadrices et fidèles clients pour une soirée chaleureuse et instructive autour du Beauty Bar. Un bel exemple de comment nous avons réussi à rendre la médecine esthétique accessible, conviviale et fun.

 

Cyrille

En créant Forever Boutique, nous avions une mission claire : rendre la médecine esthétique accessible. Pour moi qui évolue dans la communication, cela signifie avant tout ouvrir le dialogue et balayer les tabous autour du sujet. Dès nos premières publications sur le thème des injections, j’ai commencé à recevoir des messages d’une communauté curieuse et intéressée, friande de partage d’expériences. Quelle satisfaction de pouvoir échanger, informer, démystifier ! A travers mots et images, nos échanges sur les réseaux sociaux sont allés en crescendo au cours de cette première année. Une grande fierté et un phén26 octobreomène que je me réjouis de voir se développer.

Style and Grooming Lessons from My Godmother

Once in a while, I wake up and feel like putting on my “fat pants” and sweatshirt and call it a day. I imagine we all have these days… When I have those days, I end up dressing extra well and looking extra good, because I imagine running into my godmother Dominique in that “fat pants” outfit. And I imagine her disapproving look. After all, she is the one who taught me so much about style… Here are my favorite style and grooming lessons from her, the ones I cherish and refer to on a daily basis.

Once in a while, I wake up and feel like putting on my “fat pants” and sweatshirt and call it a day. I imagine we all have these days… When I have those days, I end up dressing extra well and looking extra good, because I imagine running into my godmother Dominique in that “fat pants” outfit. And I imagine her disapproving look. After all, she is the one who taught me so much about style… Here are my favorite style and grooming lessons from her, the ones I cherish and refer to on a daily basis.

  1. Perfect manners are the most elegant accessory any woman can have.
  2. Great posture gives any woman class, elegance and a slimmer look.
  3. Leaving things to the imagination is more elegant than putting it all out there. Think backless dresses rather than low-cut dresses.
  4. There is no excuse for imperfect grooming.
  5. Nails (hands): The most elegant nail length is short; the most elegant shape is a slightly square oval; the most elegant polish color is clear; and there is nothing French about a “French manicure.”
  6. Feet: take care of them daily with a good moisturizer in the evening; but no socks in bed, please.
  7. Groomed eyebrows make any face look more elegant; overly-groomed eyebrows will age you.
  8. Don’t save your jewelry for special occasions. Wear your diamonds, pearls, chunky necklaces to celebrate the fact that it is Tuesday.
  9. You always look more elegant holding a champagne glass than a beer mug or a shot glass.
  10. You never look elegant smoking (no matter that Audrey Hepburn might disagree).
  11. You never sound elegant swearing.
  12. Drink water. Lots of it. Ideally, Contrex.
  13. It’s hard to look elegant in cheap fabrics. It is much easier to look (and feel) elegant in fabrics such as linen or cashmere. Buy less, but better quality.
  14. It’s hard to look elegant in an outfit that doesn’t fit; fit is everything; find (and be kind to) a seamstress you love.
  15. Elegance is not about trendy outfits; it’s about finding styles, shapes, fabrics and colors that work for you and sticking to those.
  16. If you find the perfect pair of pants, buy three.
  17. If you find the perfect pair of heels, buy two.
  18. On the shoe note, don’t walk around in heels that need TLC or shoes that need polishing.
  19. Pay attention to your weight and don’t let pounds creep up on you.
  20. It is always elegant to smile and be kind.

La beauté de l’automne

C’est officiel, aujourd’hui c’est le début automne, ma saison favorite.

Le soleil se fait un peu plus rare, les beaux jours aussi, mais ceux d’automne sont les plus beaux. Le bleu du ciel est pur, sans aucune brume, grâce à la fraicheur de l’air. Quand, au tournant d’une rue, un rayon de soleil se pose sur notre joue et la réchauffe, on l’apprécie mille fois plus qu’en été car c’est un phénomène qui se fait de plus en plus rare, alors on prend le temps de le savourer pleinement. La couleur des arbres illumine le béton gris des trottoirs avec du rouge, du doré, du rose, du marron et du bordeaux et avec les rires des enfants, petits et grands, qui courent dans les tas de feuilles mortes. C’est tout simplement magique.

J’aime tout particulièrement cette saison parce qu’elle est rythmée par mes trois fêtes favorites.

Octobre, c’est Halloween. Avec mon mari, on passe notre temps libre à préparer des décorations. Cela occupe les mains et l’esprit et permet de déconnecter du monde de manière unique. On boit du thé chaud, on écoute de la musique et on décore tout l’appartement de haut en bas, les vitres et le plafond compris.

Novembre c’est Thanksgiving. Chaque année je prépare un repas pour tous les gens que j’aime : de la soupe à la courge, à la dinde farcie en passant par un gratin de patate douce, sans oublier la tarte aux pommes et le vin chaud et pleins d’autres merveilles. On passe la journée à faire ce que j’aime le plus : manger, rigoler et être reconnaissant.

Décembre c’est Noël. J’adore réfléchir au cadeau parfait pour chaque personne, le chercher longtemps, finalement le trouver et enfin l’offrir. J’aime décorer mon appartement avec des bougies qui sentent les épices, des oranges piquées de clous de girofles, des guirlandes de couleur et le sapin de Noël. Quand on entre chez moi en décembre c’est tous les sens qui s’éveillent. La vue des décorations, l’odeur des biscuits de Noël qui cuisent dans le four, la chaleur de l’intérieur qui caresse la peau, le goût du chocolat chaud pimenté et le son des chants de Noël qui passent en boucle.

Et vous, quelle est votre saison préférée ?

 

 

Ma chanson préférée, « Octobre » de Francis Cabrel, illustre parfaitement mon sentiment.

Le vent fera craquer les branches
La brume viendra dans sa robe blanche
Y aura des feuilles partout
Couchées sur les cailloux
Octobre tiendra sa revanche

Le soleil sortira à peine
Nos corps se cacheront sous des bouts de laine
Perdue dans tes foulards
Tu croiseras le soir
Octobre endormi aux fontaines

Il y aura certainement,
Sur les tables en fer blanc
Quelques vases vides et qui traînent
Et des nuages pris sur les antennes

Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne

On ira tout en haut des collines
Regarder tout ce qu’Octobre illumine
Mes mains sur tes cheveux
Des écharpes pour deux
Devant le monde qui s’incline

Certainement appuyés sur des bancs
Il y aura quelques hommes qui se souviennent
Et des nuages pris sur les antennes

Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne

Et sans doute on verra apparaître
Quelques dessins sur la buée des fenêtres


Vous, vous jouerez dehors
Comme les enfants du nord
Octobre restera peut-être

How love enhances beauty

« Love makes you beautiful ». You’ve heard it before, I know. It’s sounds like a universal truth that needs no explanation. I have been reflecting on this adage lately, how it relates to our work at Forever, and also how it relates to my personal experience.

When I talk about love, I’m not only referring to the romantic sense of the word, but to its more general significance – including love for yourself, your friends, your family, your home, your hobbies, and your job.

Love creates high-energy vibrations inside and around you; it elevates your spirit. Love makes you feel confident, carefree, and grateful. When you are in love, you are more powerful, more generous, and more optimistic. How can all these positive psychological manifestations not have an equally positive impact on your looks?

At Forever, when we translate our motto – « we enhance your natural beauty » – into actual facial treatments, the aim is generally to smoothen a frown line, lift the tip of an eyebrow, restore a fleshy volume to hollow cheeks, plump-up a lip and erase bitterness lines. It’s indeed all about generosity, confidence, and looking positively happy. Just like love.

Whether we recommend a procedure or a product, in addition to its dermatological benefits we always promote the concept of self-love through self-care, and self-care through skin care. That’s the key to beauty. And that is one reason why Love is the number 1 value of our family business and business family!

On a more personal note… Last month I did some home decluttering. I went through all my belongings and carefully chose which ones to keep. In the process I opened my dusty photo albums. Flicking through the pages, I saw my face change through the years, but also through my emotional states. I noticed with some surprise that regardless of my style, haircut and silly poses, in some albums I look great, and some not so much. Looking more carefully, here’s what I saw:

I found myself really beautiful at 15, eye to eye with my dark and mysterious first love; at 20, when I published my first poem book with my grandmother; at 26, while living la dolce vita in Italy and making peace with food; then again in my early 30s when love’s big bang made me bear a child; and finally today, at 38, just when I’m learning to really love myself.