The Polla Sisters : from girls to women, from 2018 to 2019; by Barbara Polla (“the mother”)

Once upon a time, the Polla sisters were the Polla girls. They were « my » girls, although I never liked to use the possessive, as they do not belong to anyone but themselves. As they often refer to me in this blog, as a source of inspiration and learnings, I wanted to return the favor.

Our Mom Barbara Polla did us the honor of writing our first 2019 blog – about us.

Once upon a time, the Polla Sisters were the Polla girls. They were « my » girls, although I never liked to use the possessive, as they do not belong to anyone but themselves. As they often refer to me in this blog, as a source of inspiration and learnings, I wanted to return the favor.

« When girls with a dream become women with a vision » they become this powerful, independent, impressive, gorgeous team. The team is all about sisterhood, womanhood, about caring, working, sharing, giving; about beauty, esthetics, smiling, thriving; it’s all about life and how complicated life can be for young women who want all of it.

At Christmas Eve, I suggested that all of those who were present (Roxane was working in the ER that night) share (specifically) why they love their children (and step children).  Ada to Parker, Cyrille to Leo, Rachel to Sasha. What was stunning, is that they focused on how much they learn from their children. How gorgeous it is, to see them grow, and to build their own future. Thank you they said, all of them to each of them.

Thank you Polla Sisters, thank you for being a team. We women need to work in teams to succeed, whatever success means to each of us. Thank you for supporting me in my thrive for independence, my work as a gallerist and a writer, my desire to be as useful to the world as I possibly can, all the while still wanting me to be caring, kind, fun – and beautiful. I learn as much from you as you may have from me!

 

babou jump

Gift Giving Guide

‘Tis the season… the season of gratitude, and the season of giving. In many ways, I find even more pleasure in giving the perfect gift than in receiving gifts! Finding the perfect gift for everyone really is one of the most satisfying things ever. If you are stuck buying yet another tie for your father, here are some out of the box ideas that will bring a smile to even the “hardest-to-shop-for-person-ever.”

‘Tis the season… the season of gratitude, and the season of giving. In many ways, I find even more pleasure in giving the perfect gift than in receiving gifts! Finding the perfect gift for everyone really is one of the most satisfying things ever. If you are stuck buying yet another tie for your father, here are some out of the box ideas that will bring a smile to even the “hardest-to-shop-for-person-ever.” (I have three of them on my list…)

For your significant other: Erotic Poems by E. E. Cummins. (With the promise of a live reading by candlelight)

For your dad: Smartphone Film Scanner. (So all of those pictures of you as a baby can make it to his phone instead of being relegated to a cardboard box at the bottom of a closet)

For your mom (in particular if, like mine, she loves art and espresso): Color Lab espresso cups.

For your brother (or brother-in-law): a top of the line double-edged razor. (And for an even smoother shave, add Alchimie Forever Antioxidant skin repair gel)

For your sister (or sister-in-law): a gorgeous sparkly clutch that will take her from day to night.

For your best friend (or for your mother-in-law who has everything), this hand-beaded silk chiffon bib necklace is the perfect accessory, and it won’t be one that all of her friends have.

For your co-worker, the most beautiful candle from the unique NYC boutique Aedes de Venustas, which smells as delicious as it looks.

For your secret Santa: a bottle of Bourbon and these will for sure help him/her stay warm throughout the winter.

For that special person on your list who has everything, these two options always enchant: an artsy iPhone case, and a beautiful notepad.

The beauty of the South

I love thanksgiving so much that I’ve been perpetuating this American tradition in Switzerland for several years now. Tonight, after having cooked for 25 people, I sit back thinking of all that I am grateful for. One particular thing comes to mind. I am grateful to have had the opportunity to discover the south of the United States. I’ve only been fortunate enough to travel to Louisiana and Georgia, but I plan on doing a full southern road trip one day.

I love:

  • The hospitality – Southerners always make you feel welcome and no one knows how to host a better party.
  • The “Colgate” smiles – I’ve never found people with whiter teeth or bigger smiles. Not to mention the perfect lipstick.
  • Selfcare – Southerners know how to take care of themselves and always look perfect. As my sisters and I say, “Looking good, means feeling good, means doing good”.
  • The water – It seems to be omnipresent. There’s always a lake, a river or an ocean to bring serenity.
  • The music – Whether it’s jazz or country I love it.
  • The food – The best food of the country is in the south.
  • Life’s pleasures – People take full advantage of them. In French we would say “bon vivant”, meaning someone who knows how to really enjoy life.
  • The rhythm of life – Not too fast.
  • Spanish moss dangling from trees – Pure magic.
  • Sweet tea – The best drink in a hot summer afternoon.
  • Porches – The best place to dream on a rocking chair and to drink sweet tea.
  • The weather – Hot and humid, just how I love it, and my skin does too.
  • Traditions – I have recently realized that I’m a tradition kind of gal.
  • The importance of family – nothing is more important to me.
  • The accent – My favorite.

On this note, happy Sunday y’all.

IMG_5959.JPG

Keep calm & drink champagne

J’ai toujours adoré cette période précédant Noël : il s’en dégage comme un air de magie, malgré la frénésie! Alors voici mon petit guide de survie pour le sprint final

Tandis qu’Outre-Atlantique les américains se préparent pour Thanksgiving, les rues de Genève et Lausanne commencent à s’illuminer. J’ai toujours adoré cette période précédant Noël : il s’en dégage comme un air de magie, un petit rien de féérique, qui continue à me faire rêver…

Et pourtant, qui ne se retrouve pas épuisé par les derniers gros coups de boost à donner avant le bouclement, la multiplication de dîners de travail ou festifs, et les préparatifs en tout genre – que ce soit pour Noël ou le dernier Conseil d’Administration de l’année ?

Je me suis dit qu’il était donc temps de partager mes rituels pour survivre à cette période où les journées sont très (trop ?) courtes et qui rime (trop ?) souvent avec fatigue et frénésie :

  • Profiter de la ville illuminée et des décorations qui ornent les vitrines ; flâner devant et me laisser inspirer pour les cadeaux que j’aurai envie d’offrir… rêver est le prélude du plaisir !
  • Faire au moins deux randonnées en montagne ou en campagne par mois – il n’y a rien de tel qu’un grand bol d’air frais
  • Partager des heures de bonheur avec ma fille et l’aider à préparer ses cadeaux de Noël (une première, pour elle)
  • Créer une atmosphère hivernale autour de moi, et la savourer – se lover sous un plaid, se réchauffer dans un bain moussant, ou se perdre dans ses pensées au coin du feu qui crépite dans la cheminée… avec une coupe de champagne, what else?
  • Faire du sport – c’est bon pour la ligne, mais surtout pour les nerfs ! Mon objectif actuel : terminer la course de l’escalade en 25 minutes
  • Me coucher plus tôt que d’habitude – en manque de vacances, le sommeil est l’une des recettes pour vaincre l’épuisement
  • M’offrir un moment « rien qu’à moi »… pour moi, ce sera un massage d’une heure et demie dans mon spa préféré, celui de l’Hôtel des Bergues
  • Enfin, m’autoriser à remettre à la nouvelle année certaines sorties et me rappeler que tous mes amis sont dans le même état que moi

Je constate en terminant ce blog que le simple fait de l’écrire me permet d’appréhender le dernier sprint annuel avec sérénité et gratitude.

La beauté de l’automne

C’est officiel, aujourd’hui c’est le début automne, ma saison favorite.

Le soleil se fait un peu plus rare, les beaux jours aussi, mais ceux d’automne sont les plus beaux. Le bleu du ciel est pur, sans aucune brume, grâce à la fraicheur de l’air. Quand, au tournant d’une rue, un rayon de soleil se pose sur notre joue et la réchauffe, on l’apprécie mille fois plus qu’en été car c’est un phénomène qui se fait de plus en plus rare, alors on prend le temps de le savourer pleinement. La couleur des arbres illumine le béton gris des trottoirs avec du rouge, du doré, du rose, du marron et du bordeaux et avec les rires des enfants, petits et grands, qui courent dans les tas de feuilles mortes. C’est tout simplement magique.

J’aime tout particulièrement cette saison parce qu’elle est rythmée par mes trois fêtes favorites.

Octobre, c’est Halloween. Avec mon mari, on passe notre temps libre à préparer des décorations. Cela occupe les mains et l’esprit et permet de déconnecter du monde de manière unique. On boit du thé chaud, on écoute de la musique et on décore tout l’appartement de haut en bas, les vitres et le plafond compris.

Novembre c’est Thanksgiving. Chaque année je prépare un repas pour tous les gens que j’aime : de la soupe à la courge, à la dinde farcie en passant par un gratin de patate douce, sans oublier la tarte aux pommes et le vin chaud et pleins d’autres merveilles. On passe la journée à faire ce que j’aime le plus : manger, rigoler et être reconnaissant.

Décembre c’est Noël. J’adore réfléchir au cadeau parfait pour chaque personne, le chercher longtemps, finalement le trouver et enfin l’offrir. J’aime décorer mon appartement avec des bougies qui sentent les épices, des oranges piquées de clous de girofles, des guirlandes de couleur et le sapin de Noël. Quand on entre chez moi en décembre c’est tous les sens qui s’éveillent. La vue des décorations, l’odeur des biscuits de Noël qui cuisent dans le four, la chaleur de l’intérieur qui caresse la peau, le goût du chocolat chaud pimenté et le son des chants de Noël qui passent en boucle.

Et vous, quelle est votre saison préférée ?

 

 

Ma chanson préférée, « Octobre » de Francis Cabrel, illustre parfaitement mon sentiment.

Le vent fera craquer les branches
La brume viendra dans sa robe blanche
Y aura des feuilles partout
Couchées sur les cailloux
Octobre tiendra sa revanche

Le soleil sortira à peine
Nos corps se cacheront sous des bouts de laine
Perdue dans tes foulards
Tu croiseras le soir
Octobre endormi aux fontaines

Il y aura certainement,
Sur les tables en fer blanc
Quelques vases vides et qui traînent
Et des nuages pris sur les antennes

Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne

On ira tout en haut des collines
Regarder tout ce qu’Octobre illumine
Mes mains sur tes cheveux
Des écharpes pour deux
Devant le monde qui s’incline

Certainement appuyés sur des bancs
Il y aura quelques hommes qui se souviennent
Et des nuages pris sur les antennes

Je t’offrirai des fleurs
Et des nappes en couleurs
Pour ne pas qu’Octobre nous prenne

Et sans doute on verra apparaître
Quelques dessins sur la buée des fenêtres


Vous, vous jouerez dehors
Comme les enfants du nord
Octobre restera peut-être

How love enhances beauty

« Love makes you beautiful ». You’ve heard it before, I know. It’s sounds like a universal truth that needs no explanation. I have been reflecting on this adage lately, how it relates to our work at Forever, and also how it relates to my personal experience.

When I talk about love, I’m not only referring to the romantic sense of the word, but to its more general significance – including love for yourself, your friends, your family, your home, your hobbies, and your job.

Love creates high-energy vibrations inside and around you; it elevates your spirit. Love makes you feel confident, carefree, and grateful. When you are in love, you are more powerful, more generous, and more optimistic. How can all these positive psychological manifestations not have an equally positive impact on your looks?

At Forever, when we translate our motto – « we enhance your natural beauty » – into actual facial treatments, the aim is generally to smoothen a frown line, lift the tip of an eyebrow, restore a fleshy volume to hollow cheeks, plump-up a lip and erase bitterness lines. It’s indeed all about generosity, confidence, and looking positively happy. Just like love.

Whether we recommend a procedure or a product, in addition to its dermatological benefits we always promote the concept of self-love through self-care, and self-care through skin care. That’s the key to beauty. And that is one reason why Love is the number 1 value of our family business and business family!

On a more personal note… Last month I did some home decluttering. I went through all my belongings and carefully chose which ones to keep. In the process I opened my dusty photo albums. Flicking through the pages, I saw my face change through the years, but also through my emotional states. I noticed with some surprise that regardless of my style, haircut and silly poses, in some albums I look great, and some not so much. Looking more carefully, here’s what I saw:

I found myself really beautiful at 15, eye to eye with my dark and mysterious first love; at 20, when I published my first poem book with my grandmother; at 26, while living la dolce vita in Italy and making peace with food; then again in my early 30s when love’s big bang made me bear a child; and finally today, at 38, just when I’m learning to really love myself.

 

Talons aiguilles et couches culottes

L’anniversaire de ma fille (9ans déjà !) a été l’occasion de me rappeler comment j’ai appris à concilier les différentes facettes de ma vie de femme…

L’anniversaire de ma fille (9ans déjà !) a été l’occasion de me rappeler comment j’ai appris à concilier les différentes facettes de ma vie de femme…

Tout comme ma mère, je crois qu’une femme peut tout faire, si elle en a envie ! Se réaliser dans le travail, cultiver sa féminité, sortir, séduire, être mère. Mais comme en cuisine, il faut les bons ingrédients, et savoir les doser. Voici quelques-uns des meilleurs conseils qu’elle a pu me donner.

Premièrement, armes-toi d’une paire de ballerine : la maternité et la ponctualité ne font pas toujours bon ménage. Courir en talons aiguilles fait très « Carrie Bradshaw » mais dans la réalité, ni tes chaussures ni tes pieds ne s’en remettront !

Prends soin de toi et ne perds pas de vue tes besoins. En habituant ton enfant à se coucher tôt, tu pourras te permettre de profiter d’un « me-time », d’un « friends-time » ou encore d’un « lover-time ».

Si tu as l’occasion de rejoindre tes amis pour boire un verre mais que tu n’as pas organisé de garde pour ta petite, prends-la avec toi. Elle s’en remettra, et tes amis aussi ! Et pour que cela ne soit pas coutume, le maître mot est LOGISTIQUE. Les superhéros ont des capes, des boucliers, des gadgets ; Super-maman, elle, doit s’armer d’une bonne nounou, flexible et loyale, ainsi que d’un réseau de soutien en béton armé, disponible en cas de nécessité. J’ai mis du temps à trouver ma perle rare ; mais cela fait maintenant 8 ans que ma merveilleuse nounou m’épaule et c’est précieux !

Autorise-toi à apporter de temps en temps du travail à la maison – à effectuer avec modération une fois l’enfant au lit. Vice versa, amène parfois ta petite sur ton lieur de travail. Cela lui permettra d’apprécier le sens de ta vie de femme ambitieuse qui aime le monde professionnel – un bel exemple à transmettre.

Une mère côtoie régulièrement le chaos… un agenda dans lequel tu notes tout est donc indispensable. Et pour limiter les pots cassés, tu dois apprendre à choisir tes batailles. Ton enfant ne veut plus mettre les jolies tenues que tu lui as choisies ? Il boude les légumes verts et veut changer d’activité extrascolaire ? Accepte … et concentres-toi sur ce qui en vaut vraiment la peine. Car en fin de compte, et ce fut là le conseil le plus important, la qualité prime toujours sur la quantité.