Soutenir nos PME – Prévenance. Mouvement. Entraide.

Je crois sincèrement que les périodes de bouleversement et les épreuves génèrent de la solidarité. Et malgré notre confinement, nous nous rapprochons les uns des autres. Le «chacun pour soi» n’est tout simplement pas une option. Mes sœurs et moi essayons de soutenir un maximum chacune, à notre manière, les entrepreneurs et indépendants de notre communauté. Ces quelques exemples pourraient vous être donner des idées concrètes de comment aider.

Ada

Ma grande sœur est citoyenne de deux villes américaines : Washington DC et la Nouvelle Orléans en Louisiane. En ce moment confinée à DC, elle s’inquiète pour la communauté de la Nouvelle Orléans, particulièrement dévastée par la pandémie. « En plus de soutenir famille et amis, je ressens le désir d’offrir mon aide aux entreprises locales qui font l’âme et la richesse de notre ville. Par exemple, je viens de commander plusieurs bons-cadeau de Nola Boards, que j’aurai plaisir à offrir aux proches qui fêtent leur anniversaire ce printemps. J’adore leurs planches de cuisine en bois, réalisées de manière éthique et écologique. Et puis je me dis que les restaurants étant fermés, nous allons tous passer plus de temps à cuisiner. »

Capture d’écran 2020-03-29 à 23.49.44

Cyrille

Au sein du département marketing de Forever, Cyrille collabore avec plusieurs agences de communication et design. Elle souhaite soutenir en particulier les indépendants. « En plus de la nécessité de gagner de l’argent pour subvenir aux besoins de sa famille, je sais que travailler est essentiel pour l’équilibre et le moral de nombreux professionnels. C’est pourquoi j’ai mis par exemple ma graphiste en contact avec deux amies qui avaient besoin d’aide pour la réalisation de supports visuels. Anna Masurel a lancé son agence Skagen Design il y a quelques années, et c’est tout simplement la meilleure ! »

Capture d’écran 2020-03-29 à 23.46.05

Rachel

Leader de nos entreprises familiales Forever Institut et Boutique, Rachel est au front depuis deux semaines. Elle se bat sous le signe de Thémis pour protéger nos employés et assurer un avenir à notre boîte. Cette responsabilité la rend d’autant plus sensible au sort des PME genevoises. « Je viens de commander de très jolis petits bijoux de la marque Chloë née à Genève ; il y a tant de filles dans notre famille, je sais que je vais faire des heureuses ! Et pour les épicuriens, faites comme moi : faites-vous livrer votre champagne par La Comtesse A – une belle histoire de famille qui met en valeur les artisans locaux.

cd29ff35-467c-48b5-8904-86a8a9718c9f

Roxane

Ma meilleure arme en ce moment est la positivité. Je suis fière d’être médecin, reconnaissante de savoir ma famille en bonne santé, heureuse des moments de calme passés avec mon mari dans notre chaleureuse maisonnette à Nax. Je fais tout ce que je peux pour répandre de la joie et soutenir les entreprises que j’ai vu grandir ces dernières années, comme le Royaume Mélazic des sœurs Romero. Leur appel à l’aide sur Instagram « Et les petits patrons dans tout ça » m’a particulièrement touché. Parfaite occasion pour faire livrer une douzaine de cupcakes et une pignata à mon neveu, le plus gourmand de la famille Polla ! La pandémie ne devrait pas faire disparaître l’insouciance des enfants.

c0965726-34af-4bfa-8622-b890708c4eb9

Et vous, comment soutenez-vous vos PME préférées?

No more moustache

When I think about hair removal, I automatically think legs, armpits and bikini but recently I’ve added moustache to my list.

I’ve always known I had a moustache; I mean I could see it in the mirror, but I never thought about removing it. I thought waxing would stimulate the hairs to grow darker and thicker. I though laser would burn my skin knowing how my face is inevitably always somewhat exposed to the sun.

Nevertheless, the discrete but distinct shadow it drew on my face always bothered me.

I finally crossed that bridge about a year ago and I love the results. Since I’ve started, the hair has remained the same rather than becoming thinker and I’ve been going once a month and the hair does not grow any faster. The treatment is fast and therefore much less painful than other areas such as the bikini.

Recently I’ve decided it’s time for laser hair removal and I realized that I need not worry about my face being tan because every morning I apply Alchimie Forever’s Protective day cream SPF 23. I simply need to remind myself to reapply before I go outside during the day.

My face definitely looks more feminine without a moustache, I feel much prettier and my hairdresser has stopped telling me my moustache gives him a hard-on.

 

Regarder son corps à travers l’oeil d’un artiste

Il y a quelques mois je vous ai parlé du fait que Guillaume, mon mari, m’offre des sous-vêtements et combien cela est fabuleux pour mon image corporelle. L’autre chose qu’il fait que j’adore et qui a le même effet positif sur moi que la lingerie, c’est des photos de mon corps.

Les premières années les photos illustraient surtout un jeu de séduction entre nous. Je me sentais alors désirée, désirante et puissante. On devrait tous se faire prendre en photo nu afin de réaliser le pouvoir de notre corps. Au fil du temps, tout comme la pratique de Guillaume, les photos ont évolué. Maintenant, Guillaume et moi travaillons ensemble, car ses photos sont devenues un travail artistique. Aujourd’hui, elles montrent le corps de la femme, sans jugement, tel qu’il est, plein d’amour, dépersonnalisé et en même temps si intime.

De voir mon corps nu de cette façon me permet de l’appréhender différemment. Je ne le juge plus (ou en tout cas moins) selon les standards de la mode ou sociétal mais plutôt selon sa beauté artistique. Du coup, je le trouve magnifique, car à travers l’œil d’un artiste, tout corps humain l’est, qu’il soit grand, petit, enrobé, maigre, masculin, féminin, tendu, mou, jeune, vieux…

Les galeries devraient montrer beaucoup plus de nus de femmes et d’hommes de tout âge et de tout horizon pour nous donner une image du corps autre que celle des magazines et ainsi nous montrer que, quel qu’il soit, le corps est beau et sujet de désir. C’est dans cette optique-là, que Guillaume va prochainement exposer aux côtés de Maïa Mazaurette, dans une exposition intitulée « Elle et Lui » à Analix Forever. Elle, elle dessine des corps d’hommes et lui, il photographie le corps de la femme.

Rendez-vous pour le vernissage le 11 février 2020 au 10 rue du Gothard, 1225 Chêne-Bourg, Suisse.

HydraFacial

This summer, as I turned 30, I came to the realization that my skin needs more attention than it did when I was 20. So when a new device, the HydraFacial, was recently introduced at Forever Institut, I gladly tested it. I love it.

To start, the therapist cleanses my face with the Alchimie Purifying facial cleanser. This sets the mood perfectly because my skin feels clean and fresh and ready for treatment. Added bonus, it smells so nice.

Now, on to HydraFacial. The machine has hermetic tips that are applied one after the other onto my face. Small circular movements are made until the whole surface has been covered.

This first tip delivers water to clean and exfoliate the skin, removing dead skin cells and sebum. Thanks to the hermetic system, no water drips on your face.

The second tip applies glycolic and salicylic acids to the skin. These molecules provide deeper exfoliation and loosen deep pore dirt.

The third tip suctions the skin to remove all the impurities. It painlessly extracts debris from pores while feeling like a refreshing face massage.

The fourth tip delivers a mix of antioxydants to the skin. The therapist can add other molecules to the mix such as pure vitamin C. LED lamps are then applied on the skin to help infuse the products in the skin and enhance penetration.

For the final touch, the therapist applies the Alchimie Forever Protective Day cream SPF 23 to protect my skin from UV exposure post treatment.

I’ve done this treatment twice now (once a month) and I love the results. One or two zits appear right after but then for several weeks my skin feels so soft and my clogged pores are finally clean and free. My skin is brighter and especially with cold weather arriving, I can feel my sensitive skin is much calmer than usual.

If you haven’t tried this yet, please do so – it is perfect for all skin types including sensitive.

P.s. A very satisfying part of the treatment is that at the end you can look at the machine’s recipient that collected all your skin’s impurities and actually see all dirt that has been removed from your skin.

IMG_8014

Un soupçon d’égoïsme et de sans gêne

Cette semaine ma nièce et ma voisine m’ont toutes deux surprise et m’ont appris que, parfois, être un peu égoïste et un peu sans gêne, non seulement ce n’est pas grave, mais qu’au contraire c’est très bien, de temps en temps, de l’être sans remords.

 

Ma nièce Sasha, qui a dix ans, a passé quelques jours chez moi. Halloween approchant à grands pas, elle et Guillaume  mon mari  ont fabriqué des décorations. Il faut savoir que j’adore Halloween et que, depuis quatre ans, je décore toute la maison à cette occasion. J’ai trouvé merveilleux que cette année j’aurai de nouvelles décorations faites par Sasha. Mais après que Guillaume ait ramené Sasha chez elle, quand je suis rentrée du travail, je n’ai pas retrouvé les décorations d’Halloween. Je les cherche partout… j’appelle Guillaume pour savoir où il les a rangées. Et là, il me dit que Sasha a repris les décorations qu’elle avait faites. Sasha avait passé trois jours à faire des décorations d’Halloween pour sa fête à elle, pas pour la mienne. Je suis tombée des nues. Jamais cette possibilité ne m’avait même effleuré l’esprit. Eh oui, les enfants sont un peu égoïstes parfois et c’est très bien comme ça. D’ailleurs, pourquoi trouve-t-on cela normal chez les enfants,et pas chez les adultes ? Nous aussi, nous avons le droit d’être parfois un peu égoïstes, sans remords.

 

Ce même mardi soir, après le choc des décorations d’Halloween, je m’installe pour manger tranquillement toute seule et voilà que ma voisine sonne à la porte. Avant que je n’aie eu le temps de dire quoi que ce soit, elle était dans ma cuisine à ouvrir une bouteille de vin rouge qu’elle avait amenée et elle me dit : « Bon on se boit cette bouteille de rouge ensemble ». À savoir que jusqu’à ce soir-là, nos échanges se limitaient à des « Salut ! » et des « Bonne journée ! ». Comme elle était déjà dans ma cuisine, je me voyais mal la faire ressortir, donc j’ai dit oui et on a passé une super soirée. On a ri jusqu’à tard dans la nuit et elle est rentrée chez elle. En la voyant partir, je me suis dit que c’était quand même culotté de sa part de débarquer chez moi sans prévenir et sans demander mon avis juste en décidant qu’elle allait s’inviter chez moi et qu’on allait boire ensemble. Mais en fait, c’était super, on a passé une merveilleuse soirée qu’on n’aurait pas eu la chance de partager si elle n’était pas un peu sans gêne. Alors, soyons sans gêne de temps à autre !

 

Peut-être pas tout le temps, mais oui ! Un peu d’égoïsme et de sans gêne, parfois, cela peut faire du bien à tout le monde. 

 

La beauté de chez soi

Cet été, j’ai déménagé de Lausanne à Nax, d’une ville à un village, du bord du lac à la montagne, d’un appartement moderne à une ancienne grange rénovée et je n’ai jamais été aussi heureuse chez moi qu’aujourd’hui. Mais pourquoi ?

Vivre à 1300 mètres d’altitude dans un village de 1000 habitants m’apporte encore plus de sérénité et d’apaisement que le bord du lac. Le silence est absolu, tellement que mes amies accros aux bouchons d’oreilles pour dormir la nuit les laissent chez elles quand elles viennent me rendre visite.

En montagne, l’air y est pur et me procure une sensation de bien-être. Quand je ne suis pas dans mon assiette, j’ouvre la porte de mon salon, je sors dans le jardin et je prends une grande inspiration. Je me remplis alors d’une énergie nouvelle et me sens à nouveau bien. D’ailleurs, comme dans les maisons en bord de mer, j’ai envie de laisser portes et fenêtres ouvertes au moindre rayon de soleil pour remplir mon intérieur de cette fraicheur.

Tout comme moi, mes œuvres d’art respirent mieux. Le bois du chalet qui date de 1869 et de multiples petits recoins apportent intimité et sentiment de cocooning qui mettent en valeur ma collection.

En altitude, et tout particulièrement en Valais, le soleil me semble plus présent. J’ai laissé derrière moi la grisaille de la ville, qui a son charme et son romantisme, mais je préfère la chaleur d’un rayon de lumière sur mes joues.

Et quelle liberté ! Je peux mettre la musique à fond et chanter à tue-tête ou partir à pied me perdre en pleine nature pour des heures de randonnées dès que le cœur m’en dit.

Encore un petit détail, la cuisine est ouverte sur le salon et je peux ainsi préparer des repas pour ma famille et amis tout en étant avec eux, en toute convivialité.

 

_DSF0382_DSF0390_DSF0459

The beauty of lingerie

In two weeks, my husband and I will celebrate our fifth wedding anniversary, and this past august we celebrated our 16thanniversary together. There are a million reasons why I love Guillaume but ranging in the top ten is definitely the fact that he buys me beautiful lingerie. Come to think about it, I haven’t had to buy a single underwear in over 15 years.

I love picturing Guillaume in a boutique, choosing outfits for me, imagining how I will look in them. It does wanders for my body image. It makes me feel desired and makes me want to be as desirable as possible for him.

Feeling sexy and beautiful underneath my clothes is not only for Guillaume, mainly it is for me. At work (I work in a hospital) I usually can’t wear sexy clothes (especially not in the O.R.) but wearing lingerie underneath my scrubs makes me feel attractive and asserts me in my womanhood. It also contributes to keep me giddy all day, as if I was constantly holding a very crispy secret all to myself.

Thanks to Guillaume I have the most exquisite drawers of lingerie with all the colors of the rainbow. Not only bra and underwear but thong, bustier, corset, lace, briefs, tulle, push-up, shorty, body suit, full cup, half cup, soft cup, nightdress, suspender belt and much more. Some of my favorite brands are Simone Perele, Aubade, Chantal Thomas, and Agent Provocateur.

Whether it’s your hubby or yourself buying lingerie, I strongly advise you start exploring.

Another thing I love about my husband and that does wanders for my body image is that he is a photographer and loves taking pictures of me. But that will be a story for another post.

La beauté de rester un enfant à jamais

Ce jeudi, c’était le 1eraoût, la fête nationale suisse et bien que j’aie trente ans, je l’ai vécue comme un enfant de cinq ans. Je ne me souviens pas, étant petite, avoir fait des feux d’artifices le 1eraoût. Premièrement j’habitais en ville, donc difficile de faire ça sur le balcon au milieu des immeubles et deuxièmement j’entends d’ici mon père dire : « c’est dangereux ! ». Mais mon mari me raconte que passé le 25 décembre, lui et son frère n’attendaient qu’une seule chose : le 1eraoût, pour pouvoir faire des feux d’artifices dans leur jardin. Cette année nous avons fêté le 1eraoût chez mon beau-frère qui a maintenant deux garçons de cinq et huit ans et, grâce à ma belle-famille, j’ai découvert combien incroyable peut être une fête nationale.

Je n’en reviens toujours pas. On a commencé par allumer des pétards dans une petite brouette, ça pétaradait de partout comme des pistolets au Far West. Puis il y a eu les Vésuve, des volcans miniatures crachant des étincelles de plus en plus haut pendant un temps infini, comme si le Vésuve lui-même était en pleine éruption. Enfin sont arrivées les fusées – les vrais feux d’artifices – et le bouquet final. Les dernières étincelles fusaient dans l’air avant d’exploser en couleurs et en sons. Excitation totale mélangeant émerveillement, appréhension et fascination. Je ne sais pas qui était le plus excité : les neveux de mon mari ou moi-même ? Et je n’arrive toujours pas à croire que toute cette magie, c’est nous qui la produisons…

Je me suis rendue compte, ce soir-là, combien c’est important de rester officieusement un enfant lorsqu’on devient officiellement adulte. Non seulement cela nous permet de continuer à être fascinés par la vie : ce qui semble être un rien pour un adulte nous fait rêver et nous rappelle la chance que nous avons d’être sur cette terre. De plus, lorsque nous sommes fascinés, nous transmettons ce sentiment tout autour de nous et cela fait du bien aux autres aussi. On rappelle ainsi à ceux qui auraient un peu trop grandi que la vie est belle et que si l’on regarde bien, chaque jour on a de quoi avoir des étoiles pleins les yeux.

Alors, restons enfants ! Et ceci même si certains n’ont de cesse de nous répéter qu’il faut grandir !

That one special pair of jeans

We all have that one special pair of jeans we love. That one that makes our legs look longer and thinner, our buttocks look rounder and firmer and our waist look smaller. We wear down those jeans until they have so many holes, we decently cannot go outside in them anymore. When we finally decide to part from them, we shed a little tear because we know how difficult it’s going to be to find another magical pair of jeans.

For me, that one special pair of jeans has always been from the brand 7 for all mankind. Every time I enter another store that sells jeans, I always try on a pair or two thinking that maybe this time will be different, but each time I come out empty handed.

For my past two birthdays, my husband bought me jeans from 7 for all mankind and to no one’s surprise, they fit me perfectly. He got me crops that I don’t usually go for, but it seems that whatever the crop, they fit me just right. This year, the gift was even more tailored made for me than the previous ones because the brand created a new crop, the Roxanne crop, and surely that’s the one my husband got me. So now, not only do I have that perfect pair of jeans, but it has my name on it, literally.

Another advantage of the Roxanne crop is that, it’s either made specially for small people or maybe it’s supposed to end above the ankles on tall people, anyhow, it’s the first time I haven’t had to shorten my jeans.

What about you? Where do you find that one special pair of jeans?

Mountain life requires daily sun protection

On May 30thI turned 30. I celebrated with my friends and family in Nax, a village at an altitude of 1,300 meters in the Swiss mountains, where I am moving to next month. These past four days we discovered the area all together and it was amazing.

We hiked many trails around Nax. No need to take the car, you just come out the front door and start walking. We tasted delicious wines in the middle of vineyards at Simon Maye et Fils and Magliocco. We hiked our fist Via Ferrata, a protected climbing route. We swam in crystal blue mountain lakes and brunched outside in the yard of the house we had rented for the occasion.

The common theme linking this weekend’s activities was the sun. The region of Switzerland I am moving to, called the Valais, is known for many things, one of them being its micro climate. The sun shines more than 300 days a year.

I realized this weekend that if I want my skin to look as good at 40 than it does at 30, I’m going to have to change my skin care routine. I will no longer be able to use sunscreen only on vacation (as Ada describes it in her latest blog post) because I will be exposed to a burning sun on a daily basis. I need to integrate sun protection into my daily routine. Not only once a day, but every time I go outside or even get into my car (I just realized my car does not have UV protecting glass), and not only on my face, but neckline and hands as well.

I do not want to wake up in ten years and realize my skin is full of wrinkles, spots and redness I could have prevented by better skincare. Hence, the Alchimie Forever Protective day cream SPF 23 is definitely getting placed on my bathroom shelf and in my bag so I can reapply regularly throughout the day.

20190531_152116

_DSF1817

PHOTO-2019-06-01-14-24-46

PHOTO-2019-06-01-14-24-50