J’ai testé… le Botox

J’ai testé le Botox… injecté par un autre médecin que mon père!

Mon père ce héros. Le meilleur injecteur du monde. Le seul qui peut s’approcher de mon front avec une aiguille de Botox. Il connait mon visage, son dosage est toujours parfait, le résultat parfaitement naturel. Seul ce blog pouvait m’extraire de ma zone de confort et m’inciter à aller voir ailleurs. 

J’ai donc testé …. le Botox injecté par un autre médecin. Et quand je me lance dans une aventure, ce n’est jamais à moitié. Cela s’est donc passé à Miami, dans le centre esthétique de référence: le Medispa de Dr Flor A Mayoral.

En arrivant – nous sommes aux US! – j’ai dû signer une panoplie de papiers. Une infirmière de l’équipe m’a démaquillée, photographiée (cette étape est obligatoire, et leur permettra de mieux gérer mon insatisfaction potentielle), et fait patienter un peu.

La Doctoresse, solaire et charismatique, m’a conquise dès son entrée dans la pièce de traitement. Elle m’a demandé le nombre d’unités qu’on m’injectait habituellement. Je n’ai pas su répondre, mais j’ai bien insisté sur l’importance du naturel; elle a suggéré 40 unités. J’ai acquiescé… elle était confiance et rassurante, je ne me voyais pas vraiment la contredire!

Le traitement a été ultra rapide et moins douloureux qu’avec papa (je pense qu’avec lui je m’autorise à être un peu douillette). Immédiatement après la séance, j’ai remarqué une marque au niveau de la ride du lion, mais elle a disparu après quelques jours. Les premiers effets du traitement sont apparus 3 jours après le traitement : mon front est plus lisse, mes paupières légèrement liftées, et je peux moins bien froncer mes sourcils. IMG_7400Mes expressions restent naturelles et je ne me sens pas figée; la doctoresse a respecté mes souhaits, comme mon père a toujours su le faire. Conclusion: la renommée d’une clinique et d’une doctoresse est en général méritée, c’est important de toujours exprimer ses préférences, et faire confiance à son instinct est essentiel. 

Cerise sur le gâteau et petit aparté: j’ai eu droit à un tour complet de sa clinique et un échange très enrichissant avec elle! J’ai découvert plusieurs points communs avec Forever: entreprise familiale, dirigée par des femmes (Dr Mayoral travaille avec ses filles, elles aussi médecins!) toutes aussi passionnées par leur métier que mon père et notre équipe thérapeutique.

 

Getting ready to Party

As a working mother, my nights out are rare and precious. I look forward to each and every one of them and have come up with a “night out ritual” to enhance the positive feelings they create for me. Here’s how I get prepped, feel sexy and energized in 30 minutes max.

As a working mother, my nights out are rare and precious. I look forward to each and every one of them and have come up with a “night out ritual” to enhance the positive feelings they create for me. Here’s how I get prepped, feel sexy and energized in 30 minutes max.

Rule number 1: I start fresh. Taking a shower after my work day is like turning a page and creating a new beginning.

Rule number 2: I create a mood. I choose my music as carefully as I do my clothes. They both influence and mirror my mood. Beyonce, Hôtel Costes compilations and Imagine Dragons are part of my current playlists.

Rule number 3: I never get dressed before I apply my makeup. I am way too clumsy to take that risk!

Rule number 4: I use the best products on my skin. Starting with Alchimie Forever products, I mix a little bit of Kantic Brightening moisture mask with my moisturizer to benefit from the glow . My favorite foundation is Ellis Faas, which I layer with Chado’s Poudre Essentielle HD and a blend of their two blushes.

When it comes to makeup, my priorities are both eyes and lips. Depending on my outfit, I typically wear smoky or green eyes to which I add a touch of Ellis Faas E301 light. Their lights are magical and miraculous, they give me that hot and sparkly look. Sometimes, I slightly color-in my eyebrows. This last step is one I only recently added to my makeup routine, as it is a tip which Forever Boutique’s makeup artist – Shannon – gave me. While during the day I usually go for natural lips (I adore Bobbi Brown’s Luxe Lip Neutral Rose), my evenings are all about sensuality. Ellis Faas creamy lips red L401 and Hot Lips pink L406 always give a beautiful highlight to lips.

My face done, I’m almost ready to go. I slip into my dress, slip on my heels, place my lipsticks (including my must-have Chado’s Gloss Excquis) in my clutch, and come out of the bathroom feeling like I own my night. My favorite moment? When my love looks at me in awe… now I know my ritual was successful and I am ready to take on the evning – either with him, or leaving him to spend the evening with my girlfriends, knowing he will think of me all night.

J’ai testé… la PRP

La semaine dernière ma fille Sasha est partie en vacances de ski. Et que font les mamans lorsque les petits sont partis ? Et bien elles dansent, pardi ! Alors à la fin de la semaine, pour redonner de l’éclat à ma peau fatiguée… j’ai testé les injections de PRP.

La semaine dernière ma fille Sasha est partie en vacances de ski. Et que font les mamans lorsque les petits sont partis ? Et bien elles dansent, pardi ! Alors oui, je suis sortie. J’ai fait des folies. Un peu, beaucoup, passionnément… À la fin de la semaine, j’ai réalisé que je n’avais plus 20 ans et surtout que mes cernes trahissaient mes nuits trop courtes. Pas besoin de vous faire un dessin : traits tirés, ombres sous les yeux, l’air fatigué, quoi ! Et le maquillage n’y pouvait plus rien. Je n’ai donc pas hésiter à tester le fameux « Vampire Lift » à Forever Institut.

Le Plasma Riche en Plaquette (PRP) provient d’un échantillon de son propre sang qu’on centrifuge pour en récupérer le meilleur. Des petites molécules magiques qui sont censés régénérer nos cellules, stimuler la production de collagène et réparer les tissus. Je prends !

Premièrement, le plasma qu’on se fait réinjecter est jaune, pas rouge. Donc le terme « Vampire Lift » peut être trompeur. L’autre chose que j’ai découvert, c’est que le traitement est franchement douloureux – d’autant plus que je suis particulièrement douillette ! Donc, mon « j’ai testé le PRP » est vite revenu à tester, en parallèle, le fameux « gaz hilarant » (protoxyde d’azote). Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, ce gaz monte vite à la tête et brouille les souvenirs ; je suis donc passée de « plus jamais je ne ferai ce traitement ! » à « finalement c’était très chouette, merci beaucoup, on refait quand ? ».

La douleur provient de l’acidité de l’anticoagulant et de la technique d’injection qui vise à former des papules sous la peau. Craignant une overdose d’hilarité, la Dr. Bani a rapidement décidé d’adapter la technique à mon seuil de tolérance à la douleur : elle a opté pour de la mésothérapie (micro-perforations superficielles à l’aiguille, en nappage), ce qui est nettement plus supportable ; même si c’est un peu moins efficace ! Le soin s’est terminé par un massage doux du visage, du cou et du décolleté avec le reste de plasma mélangé à ma crème préférée, Kantic by Alchimie Forever.

Alors, verdict ? Le lendemain déjà, ma peau est plus nette, plus lumineuse, plus douce ; j’ai même hésité à me maquiller, ce qui ne m’arrive jamais ! Les bienfaits devraient s’intensifier au cours des prochaines semaines. Alors oui, je ferai le protocole entier avec les 2 autres traitements préconisés ; mais je mettrai une crème anesthésiante avant !

Et je vais quand même voir si je ne peux pas tester un autre traitement moins douloureux mais tout aussi bien adapté aux besoins de ma peau et de me 35 ans…