Filles de dermo – derrière le rideau

Quel est le comble pour une fille de dermatologue? Découvrez le bêtisier des sœurs Polla qui testent des soins à Forever Institut.

Quel est le comble pour une fille de dermatologue ? Avoir de l’acné ? Attraper un coup de soleil ? Oui, et oui ! Adolescente, j’ai passé des heures jubilatoires devant le miroir à presser mes boutons et extraire mes points noirs alors que je savais pertinemment qu’il ne faut surtout pas y toucher – au risque de marquer sa peau de vilaines cicatrices. Je me rappelle également de concours de bronzage que nous faisions avec ma grande sœur Ada, sur les plages de Grèce et d’Italie dans les années 90. Aujourd’hui encore, il m’arrive de voir Roxane, notre cadette, rouge écrevisse en rentrant d’une randonnée en montagne sans crème solaire.

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Comme j’adore les bêtisiers, je vous en ai compilé un des sœurs Polla qui se font faire des soins à Forever Institut.

pollasisters_boopers

Roxane

Prête à tester l’épilation laser du maillot, Roxane applique religieusement la crème anesthésiante sur la zone en question, une heure avant la séance. Une fois installée en cabine laser, l’esthéticienne s’apprête à retirer la crème et constate que Roxane n’a pas pensé à se raser avant. Ses poils étaient bien anesthésiés 😉 mais sa peau en revanche… aïe !

Moralité : la consultation obligatoire que nous proposons avant d’entamer une épilation laser est utile, même pour ceux et celles qui pensent tout savoir sur la procédure !

Rachel

Toujours dans le contexte de l’épilation laser, mais des demi-jambes cette fois-ci. Avant la séance, l’esthéticienne demande à Rachel si elle est allée au soleil récemment. La réponse est rapide et assurée : non, pas de vacances à la plage ces dernières semaines. Après le traitement laser, Rachel constate des marques de brûlures sur sa peau. En y réfléchissant bien… elle admet qu’elle court au bord du lac trois fois par semaine en short.

Moralité : l’exposition solaire, ça n’arrive pas qu’en maillot de bain au bord de la mer !

Cyrille

Il y a quelques années, j’ai voulu tester le laser fractionné Fraxel pour mon visage. Habituellement, ce traitement se réalise en plusieurs passages. Le thérapeute quadrille la peau, en passant la pièce à main horizontalement, puis verticalement, puis en diagonale, pour que les rayons laser pixelisés traitent la peau de manière uniforme. Mais moi j’ai insisté pour que mon thérapeute ne fasse qu’un seul passage, par crainte que ma peau ne réagisse trop fort au traitement. Résultat : je me suis retrouvée avec une peau zébrée. Des bandes blanches entre des bandes rouges.

Moralité : ce n’est pas parce que tu es la fille du dermatologue que tu connais mieux les traitements que les thérapeutes ; il faut TOUJOURS écouter les professionnels !

Ada

Rien à redire… notre grande sœur – comme tous les aînés – est exemplaire 🙂 L’incroyable, dans son cas, c’est que malgré la panoplie complète de soins qu’on propose à l’institut, elle ne fait que du Botox. Pas de lasers, pas de peelings, pas d’acide hyaluronique, pas de traitements raffermissant – même pas de massages. Pour moi, ça c’est un comble !

Moralité : les produits Alchimie Forever qu’elle utilise tous les jours depuis 15 ans ont une efficacité prouvée !

pollasisters_alchimie

 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.