La beauté de rester un enfant à jamais

Ce jeudi, c’était le 1eraoût, la fête nationale suisse et bien que j’aie trente ans, je l’ai vécue comme un enfant de cinq ans. Je ne me souviens pas, étant petite, avoir fait des feux d’artifices le 1eraoût. Premièrement j’habitais en ville, donc difficile de faire ça sur le balcon au milieu des immeubles et deuxièmement j’entends d’ici mon père dire : « c’est dangereux ! ». Mais mon mari me raconte que passé le 25 décembre, lui et son frère n’attendaient qu’une seule chose : le 1eraoût, pour pouvoir faire des feux d’artifices dans leur jardin. Cette année nous avons fêté le 1eraoût chez mon beau-frère qui a maintenant deux garçons de cinq et huit ans et, grâce à ma belle-famille, j’ai découvert combien incroyable peut être une fête nationale.

Je n’en reviens toujours pas. On a commencé par allumer des pétards dans une petite brouette, ça pétaradait de partout comme des pistolets au Far West. Puis il y a eu les Vésuve, des volcans miniatures crachant des étincelles de plus en plus haut pendant un temps infini, comme si le Vésuve lui-même était en pleine éruption. Enfin sont arrivées les fusées – les vrais feux d’artifices – et le bouquet final. Les dernières étincelles fusaient dans l’air avant d’exploser en couleurs et en sons. Excitation totale mélangeant émerveillement, appréhension et fascination. Je ne sais pas qui était le plus excité : les neveux de mon mari ou moi-même ? Et je n’arrive toujours pas à croire que toute cette magie, c’est nous qui la produisons…

Je me suis rendue compte, ce soir-là, combien c’est important de rester officieusement un enfant lorsqu’on devient officiellement adulte. Non seulement cela nous permet de continuer à être fascinés par la vie : ce qui semble être un rien pour un adulte nous fait rêver et nous rappelle la chance que nous avons d’être sur cette terre. De plus, lorsque nous sommes fascinés, nous transmettons ce sentiment tout autour de nous et cela fait du bien aux autres aussi. On rappelle ainsi à ceux qui auraient un peu trop grandi que la vie est belle et que si l’on regarde bien, chaque jour on a de quoi avoir des étoiles pleins les yeux.

Alors, restons enfants ! Et ceci même si certains n’ont de cesse de nous répéter qu’il faut grandir !

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.