Entre nous

Lorsque mes sœurs et moi avons imaginé le concept de Forever Boutique, l’une de nos missions était de dissiper le tabou qui existe autour de la médecine esthétique, et d’élargir le dialogue. Il est vrai que ça n’est pas toujours facile de lancer une conversation sur le Botox… Mais finalement, moi j’en parle avec toutes mes amies depuis des décennies ; et chacun de nos échanges est intéressant.

Alexandra, mon amie d’enfance, travaille pour une fondation d’aide au développement

Elle a été la première personne de mon entourage à fréquenter Forever Institut il y a vingt ans pour son épilation laser qui – selon ses dires – a changé sa vie. Plutôt « contre » les injections, elle apprécie cependant les peelings et autres traitements laser pour éclaircir ses taches solaires et garder un bel éclat de peau.

Domi, mon ancienne colocataire, mère de deux enfants, travaille dans le fundraising

Très « nature », elle n’a jamais sollicité mes conseils beauté ni souhaité tester des soins. Lorsque je lui confie mes expériences de médecine esthétique, elle me répond souvent « ma chérie, tu n’en as pas besoin ! ». Il n’y a aucun de jugement dans nos échanges. Récemment elle m’a dit qu’elle réalisait que l’envie de préserver sa beauté et de rester fraîche était une démarche positive qui contribuait à l’épanouissement personnel.

Ann, que je connais depuis l’adolescence, vient de se réorienter professionnellement pour enseigner le yoga

Elle fait des injections depuis une dizaine d’années et adore tout ce qu’on propose à Forever. Elle est fan de nos crèmes Alchimie Forever qu’elle applique religieusement chaque jour. Comme moi, elle ne se maquille pas, mais aime ajouter un peu de « pulpe » à ses lèvres, corriger certaines rides et le relâchement de sa peau. Pour elle, tout est question d’équilibre. A mes yeux elle représente parfaitement la femme d’aujourd’hui qui suit sa voie et fait ses choix en toute sincérité, sans se préoccuper de l’opinion des autres.

J’aurais beaucoup de plaisir à poursuivre cette liste… chacune de mes amies a un vécu unique et un avis personnel que je respecte et j’admire, et nos discussions sont toujours enrichissantes. Nous sommes des êtres authentiques et complexes. Je constate qu’en approchant toutes de la quarantaine, notre vision s’aligne sur une constante : ce qu’on fait aujourd’hui pour soigner notre apparence, on le fait pour nous. Pas pour ressembler à une autre, pas pour gérer un complexe, pas pour plaire à quelqu’un d’autre. Mais parce qu’on s’aime et qu’on s’écoute, parce qu’on a encore tellement de projets à entreprendre, de rêves à réaliser, de challenges à traverser, d’amour à donner… et que nous avons envie de nous sentir belles, fortes et confiantes.