J’ai testé le botox axillaire

Il fait beau, il fait chaud, c’est l’été, c’est le pied, mais… je transpire beaucoup et l’odeur me gêne. Alors j’ai pris l’habitude d’utiliser un déodorant puissant qui contient des sels d’aluminium, parce que les autres ne fonctionnent pas sur moi.

Sachant que je suis mal à l’aise à l’idée de sentir mauvais sous les bras, ma sœur Cyrille m’a convaincu d’essayer le botox axillaire. Je savais que nos médecins pratiquent ce traitement à Forever Institut mais je pensais qu’il était réservé aux clients souffrant d’hyperhidrose – un état pathologique de production excessive de sueur. Et bien non, c’est pour tout le monde ; j’en suis la preuve.

Voici comment s’est déroulé la séance d’injection. J’ai appliqué du gel anesthésiant 1h avant parce qu’apparemment sans cela, on a mal. Avant de réaliser les piqures, Dr Benadiba a quadrillé mes aisselles au crayon. En tout, une trentaine d’injections par côté. Hyper rapide, en 10 minutes c’était fait, et je n’ai même pas senti l’aiguille.

L’effet a mis quelques jours pour se manifester, et depuis – c’est incroyable – j’ai l’impression de ne plus transpirer des aisselles. Après une semaine je suis passée à un déo bio et léger, et constatant que cela suffisait, j’ai même osé ne rien mette du tout. Quelle libration ! Fini les auréoles. Et fini les traces blanches de déo sur les habits.

Je vous avoue j’avais une crainte, c’était que me corps compenserait la diminution de transpiration des aisselles en suant plus d’une autre zone. Mais je n’ai pas l’impression que ce soit le cas.

Maintenant, la question que je me pose c’est vais-je le refaire dans 4 mois ? Certes je transpire moins en hiver mais l’odeur me gêne quand même, alors pourquoi pas ?