J’ai testé… la PRP

La semaine dernière ma fille Sasha est partie en vacances de ski. Et que font les mamans lorsque les petits sont partis ? Et bien elles dansent, pardi ! Alors oui, je suis sortie. J’ai fait des folies. Un peu, beaucoup, passionnément… À la fin de la semaine, j’ai réalisé que je n’avais plus 20 ans et surtout que mes cernes trahissaient mes nuits trop courtes. Pas besoin de vous faire un dessin : traits tirés, ombres sous les yeux, l’air fatigué, quoi ! Et le maquillage n’y pouvait plus rien. Je n’ai donc pas hésiter à tester le fameux « Vampire Lift » à Forever Institut.

Le Plasma Riche en Plaquette (PRP) provient d’un échantillon de son propre sang qu’on centrifuge pour en récupérer le meilleur. Des petites molécules magiques qui sont censés régénérer nos cellules, stimuler la production de collagène et réparer les tissus. Je prends !

Premièrement, le plasma qu’on se fait réinjecter est jaune, pas rouge. Donc le terme « Vampire Lift » peut être trompeur. L’autre chose que j’ai découvert, c’est que le traitement est franchement douloureux – d’autant plus que je suis particulièrement douillette ! Donc, mon « j’ai testé le PRP » est vite revenu à tester, en parallèle, le fameux « gaz hilarant » (protoxyde d’azote). Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, ce gaz monte vite à la tête et brouille les souvenirs ; je suis donc passée de « plus jamais je ne ferai ce traitement ! » à « finalement c’était très chouette, merci beaucoup, on refait quand ? ».

La douleur provient de l’acidité de l’anticoagulant et de la technique d’injection qui vise à former des papules sous la peau. Craignant une overdose d’hilarité, la Dr. Bani a rapidement décidé d’adapter la technique à mon seuil de tolérance à la douleur : elle a opté pour de la mésothérapie (micro-perforations superficielles à l’aiguille, en nappage), ce qui est nettement plus supportable ; même si c’est un peu moins efficace ! Le soin s’est terminé par un massage doux du visage, du cou et du décolleté avec le reste de plasma mélangé à ma crème préférée, Kantic by Alchimie Forever.

Alors, verdict ? Le lendemain déjà, ma peau est plus nette, plus lumineuse, plus douce ; j’ai même hésité à me maquiller, ce qui ne m’arrive jamais ! Les bienfaits devraient s’intensifier au cours des prochaines semaines. Alors oui, je ferai le protocole entier avec les 2 autres traitements préconisés ; mais je mettrai une crème anesthésiante avant !

Et je vais quand même voir si je ne peux pas tester un autre traitement moins douloureux mais tout aussi bien adapté aux besoins de ma peau et de me 35 ans…