Plan de traitement pré-mariage (3/3)

Je vous ai parlé de peeling et de Cellu M6, il me reste à partager avec vous le dernier chapitre (et pas des moindres) de mes soins pré-mariage : les injections.

Mon jour-J fut le 25 juillet dernier. Robe romantique et Jimmy Choos, ciel bleu et amoureux heureux. Inoubliable… encore plus beau que dans mes rêves ! Je vous avais parlé de la liste de soins esthétiques que je m’étais planifiés en vue de la cérémonie – à présent, et comme promis, je vous fais mon « rapport ». Voici la 3e (et dernière) partie!

Je ne suis pas une grande fan des aiguilles et je suis très douillette. Autant vous dire que les injections ne sont pas une partie de plaisir. Mais j’en fait régulièrement à Forever depuis 10 ans, par conviction profonde que le Botox (je commence seulement à tester l’acide hyaluronique), ça marche !

J’avais planifié mes 2 séances de Profhilo en juin et mon Botox début juillet – le Jour J étant le 25 juillet. Les injections d’acide hyaluronique Profhilo ont adouci légèrement mes traits et j’ai aussi eu l’impression que la qualité de ma peau et l’ovale de mon visage étaient plus beaux 1 mois après. Malheureusement (ou heureusement) l’amélioration est trop subtile pour être clairement visible sur les photos avant-après.

Le Botox  du front, rien à signaler, ça fonctionne à tous les coups ! Visage détendu mais expressif, peau lisse et regard défatigué. Le petit plus ? le botox que les médecins m’injectent est doux, et procure donc un effet ultra-naturel (d’autres botox existent, mais ma préférence va pour le plus doux d’entre eux).

La grande révélation cette fois, c’était le Botox axillaire, pour réduire la transpiration sous les aisselles. Je n’avais encore jamais essayé. Quatre mois après, je ressens toujours l’effet. Et inutile de vous dire qu’entre l’émotion intense et la chaleur qu’on ressent lors d’un mariage sous le soleil de juillet, j’étais bien heureuse de ne pas sentir les gouttes de sueur couler le long de ma robe de mariée ! Je ne m’y attendais pas mais j’ai même pu mettre de côté mon déodorant – sans transpiration, pas d’odeur… Avis aux intéressés : mettez une couche bien épaisse de crème anesthésiante 90 minutes avant la séance d’injection – et si comme moi vous êtes « sensible » (pour ne pas dire chochotte 😉), n’hésitez pas à le faire faire par l’une de nos assistantes, la crème sera mieux appliquée. Les aisselles sont bien plus sensibles que le front.

Conclusion de mon programme « mise en beauté »

Je conseille vraiment à toutes les futures mariées d’inclure un budget « médecine esthétique » dans la liste des préparatifs du mariage, et de prendre le temps de définir un retro-planning des soins qui sont adaptés. Sans tomber dans l’addiction, c’est si bon de se sentir la plus belle en ce jour si spécial !

Plan de traitement pré-mariage (2/3)

Mon jour-J fut le 25 juillet dernier. Robe romantique et Jimmy Choos, ciel bleu et amoureux heureux. Inoubliable… encore plus beau que dans mes rêves ! Je vous avais parlé de la liste de soins esthétiques que je m’étais planifiés en vue de la cérémonie – à présent, et comme promis, je vous fais mon « rapport ». Voici la 2e partie!

Mon jour-J fut le 25 juillet dernier. Robe romantique et Jimmy Choos, ciel bleu et amoureux heureux. Inoubliable… encore plus beau que dans mes rêves ! Je vous avais parlé de la liste de soins esthétiques que je m’étais planifiés en vue de la cérémonie – à présent, et comme promis, je vous fais mon « rapport ».

Saison 1, épisode 2 😉

Dans mon précédent article blog j’avais partagé ma première expérience de peeling TCA. Ce n’est pas le seul soin que j’ai découvert à l’occasion de mon programme de mise en beauté pré-mariage ; dans la catégorie « soins corps » j’ai testé le Cellu M6.

Cela fait plus de 20 ans que nous pratiquons le Cellu M6 à Forever Institut et que nous investissons dans les appareils de LPG – nous ne manquons aucun up-grade ! La demande pour ce soin anti-cellulite est constante et LPG reste LA référence en « palper-rouler ». Leur technologie n’a cessé de s’améliorer au fil des années, surtout en ce qui concerne leur appareil médical que seuls des centres tels que le nôtre peuvent proposer. Cependant je n’avais encore jamais essayé. Pourquoi ?  

  1. J’ai la chance d’avoir un corps d’allure athlétique et très peu de cellulite
  2. Ce soin demande un réel engagement et une discipline en termes de régularité et de constance – la discipline n’est pas ma qualité première 😉

Nombre de futures mariées font un régime avant le Jour-J. Moi je ne voulais pas perdre de poids, mais tout simplement être au top ! Ma robe de mariée se déclinait en version longue (pour la cérémonie) et en version courte (pour la fête dansante). Je ne portais pas de bas et je voulais que ma peau soit lisse, tonique et tout simplement irrésistible. Encore plus pour le voyage de noces sous les palmiers de Polynésie…

Mon constat après une cure complète – à savoir de 2 séances par semaine pendant 3 semaines : grande surprise car le résultat était au-delà de mes espérances !

Au début j’ai remarqué une différence mais les photos avant-après n’étaient pas très parlantes ; alors j’ai pensé que c’était juste une impression. Puis, sur la plage à Moorea, vêtue uniquement de mon bikini blanc « spécial lune de miel » qu’une amie m’a prêté, je me fais complimenter par mon mari. Il trouve ma silhouette changée et mes jambes plus douces et plus fermes. Il me demande si j’ai fait quelque chose de particulier et là je souris, avouant mon nouveau pêché-mignon, le LPG ! Comme quoi, parfois il faut une autre paire d’yeux pour apprécier encore plus le résultat !

Plan de traitement pré-mariage (rapport 1/3)

J’avais entrepris plusieurs traitements en vus de mon Jour-J 🙂 En voici mon rapport, en trois parties. La première partie concerne le peeling TCA, que j’ai testé pour venir à bout de mes taches brunes.

Mon jour-J fut le 25 juillet dernier. Robe romantique et Jimmy Choos, ciel bleu et amoureux heureux. Inoubliable… encore plus beau que dans mes rêves ! Je vous avais parlé de la liste de soins esthétiques que je m’étais planifiés en vue de la cérémonie – à présent, et comme promis, je vous fais mon « rapport ».

Partie 1 : peeling

Pratiquer des peelings éclaircissants en plein été, c’est compliqué. Cependant je voulais vraiment estomper les taches brunes sur mon front. J’ai demandé conseil à l’une de nos spécialistes en la matière : Elisabeth. Elle est notre doyenne et a plus de 30 ans d’expérience en peelings.

Son diagnostic : j’ai un début de melasma – une tache brune liée à des problématiques hormonales (j’ai changé mon type de contraception récemment) et qui s’accentue lors d’expositions solaires répétées. Par ailleurs, même si je suis fille de dermatologue, je ne me protégeais pas du soleil de manière quotidienne (j’ai adapté mon comportement depuis).

Elle m’a donc fait un peeling TCA léger, à 15%. J’ai dû faire très attention au soleil pendant 10 jours, j’ai pelé, mais ça en aura valu la peine. Les taches ne se voient presque plus. J’ai en effet été bluffée par le résultat après une seule séance alors qu’il faut compter en général trois séances pour un traitement complet.

Première promesse faite à Elisabeth : introduire un écran total dans ma routine-beauté matinale. C’est chose faite avec l’achat du Mesoestetic Melan 130. J’ai passé ma lune de miel en l’appliquant religieusement le matin et en tout cas une autre fois dans la journée – mon teint était suffisamment unifié et ma peau lumineuse pour que je laisse mon traditionnel fond de teint dans mon tiroir genevois !

Conclusion : j’attaque le traitement complet cet hiver. Et selon les recommandations de notre lasériste Maria, je ferai probablement quelques séances de Picosure focus pour perfectionner l’homogénéisation de mon teint.

before the peel
a few days after
a few weeks after the first peel

It’s in your eyes!

J’ai les yeux bleus et le teint clair. Ma peau est fine et délicate, et cela se remarque tout particulièrement dans la zone périorbitaire. Il y a bien sûr les petites rides qui se multiplient et donnent un aspect froissé à ma paupière inférieure. D’autre part, ma peau est si translucide à cet endroit que mes cernes en sont d’autant plus visibles. Je n’ai pas pour habitude de me maquiller, alors je suis preneuse de toute solution alternative pour rafraîchir et embellir mon regard !

Il y a quelques mois, nos médecins ont introduit un nouveau type d’injection pour booster le regard ; il s’agit d’un acide hyaluronique extrêmement fluide associé à un acide de fruit. Le premier est un hydratant et biostimulant naturel, et le second un agent éclaircissant puissant. Injecté en mini-gouttelettes sous, et autour des yeux, ce produit va progressivement dissiper la pigmentation des cernes, renforcer l’épiderme et atténuer les ridules.

Je me suis portée volontaire pour essayer ce traitement qui nécessite 3 séances espacées de 2 semaines, et je partage volontiers mon expérience.

Les aiguilles – bien qu’ultrafines – ça pique, et ça fait monter les larmes. Mais en appliquant un ice-pack sur les yeux quelques minutes avant la séance, la sensation de douleur est fortement diminuée. Après les injections, le contour de l’œil reste un peu gonflé pendant 24 heures. J’ai vu une amélioration des cernes dès la 1ère séance. Je pensais m’arrêter là mais Dr Schivo m’a bien expliqué que pour faire durer le résultat, il fallait planifier 3 séances à intervalle de 15 jours. J’ai obéi !

Deux mois après, je trouve mon regard nettement moins fatigué. Lorsque j’applique ma crème contour des yeux, je sens ma peau moins flétrie, plus résistante. Et en cette période ou le port de masque devient obligatoire dans de plus en plus de contextes, l’importance du regard est quintuplée. Plus que jamais, nos yeux se doivent d’exprimer à la fois la confiance, la force, la sérénité, la fraîcheur et l’éclat.

J’espère que ce témoignage a pu vous éclairer sur une des approches que la médecine esthétique nous offre pour sublimer notre regard.

 

« Look-Booster » à Forever Boutique et Forever Institut

390 CHF par séance // 990 CHF pack de 3 séances

Je dis M le Jour J

Je me réveille plongée dans le bleu et le blanc. La tête et le corps pleins d’un torrent qui brasse mes pensées. Le dehors et le dedans s’étirent, se côtoient, se courtisent. Je suis prête à vivre avec le cœur en avant. C’est palpitant ! Je me chante une aubade toute particulière en ce jour d’anniversaire. « Je suis tout ce dont j’ai besoin ». Et je chéris mes envies. Elles viendront enrichir ma vie. Pour l’instant ce sont des cerfs-volants, des parasols – mais dans un futur proche la ficelle et le sol ne seront plus des entraves.

J’ai remplacé mes béquilles par des pales. Elles sont en bois de noyer, leur surface matte et imbibée d’huile de lin et de lavande me soignent les paumes. Moi je rame. Avec le sourire et les cheveux dans la tramontane. C’est au soleil que s’enivre mon âme. Les grandes villes je les rapetisses à la taille de mon jardin. Et les petites attentions je les reçois en les multipliant. Il y a tout autour de moi une énergie calme et peut-être décidée… Je me visualise comme une plaque à induction. J’ai atteint une précision de réglage et je limite la déperdition. Mais je sais qu’au fond ma nature de cuisinière à gaz est toujours là et je l’aime aussi.

Aujourd’hui j’ai reçu une valise rouge et un petit bateau bleu. L’une j’en ferai mon paquetage pour ma nuit au Beau Rivage ; l’autre je le porte autour du cou avec tendresse et rêverie. Le voyage. La liberté. La passion. La transmission. Des notes qui s’accordent avec ma mélodie intérieure. Même si ma vie de tous les jours ne le montre pas en couverture, ces histoires font partie de mon « moi » en devenir. Ou peut-être de mon « moi » antérieur. Je ne suis pas encore tout à fait au clair. Voyante. J’ai pris rendez-vous pour le 18 août. Mes étoiles ont certainement des choses à me dire.

En attendant, comme Mathieu, Je dis M.

M

The art of negotiation

Last week, I had the wonderful opportunity to participate in a negotiation MasterClass held in Paris. I am happy to share some of my key learnings with you.

Last week, I had the wonderful opportunity to participate in a negotiation MasterClass held in Paris. The teachers, Laurent Combalbert and Marwan Mery, are two prestigious negotiators, famous for inspiring the TV show “Ransom”. I had already done some reading (Negociator will be available in English on Amazon very soon!) on the subject and this course has extended my knowledge on this fascinating topic.

I am happy to share some of my key learnings with you:

– I have always perceived conflict as a negative thing, tending to avoid it as much as possible in my personal and professional life. I now understand the difference between conflict and confrontation: conflict is simply the expression of a disagreement and as such lays the ground for a negotiation. Confrontation, however, is more aggressive – which is exactly why I dislike it. From now on I will no longer view conflict as negative !

– A successful negotiation is made of 80% preparation and 20% agility. Needless to say I will never again enter a negotiation without studying beforehand all the issues at stake, especially those that pertain to other party.

– During a negotiation, always be clear on the position, objective, and stake. They are completely different elements. If one focuses only on the position, one might end up losing the negotiation for lack of addressing the other party’s real interest.

This intensive 2-day class made me realize how we all tend to enter a negotiation the way we enter a sports competition i.e. with the belief that “the winner takes it all”. This is actually the reason why so many negotiations fail! Instead, we should all start by thinking about the other party as our “coopetitor” – a competitor with whom we wish to cooperate.

On a more personal level, I have learned that my cooperative attitude and my empathy are valuable assets and tools – as long as I work on managing my emotions and my lack of assertiveness. Indeed, they will enable me and my coopetitors to end our negotiation with the positive impression that we did all we could to reach a balanced solution.  

I truly wish to pursue this course, to gain more experience and expertise (there are 2 more modules I can attend). I am convinced that it will contribute to continually improve myself as CEO of Forever Institut and Forever Boutique – and also as a mother 😉 !

Suggested reading list for those interested (currently in French only):
– Negociator
– Négociateurs d’élite
– Devenir meilleur négociateur que ses enfants

Happy Beautiful Father’s Day

For Alchimie Forever’s Father’s Day Newsletter, Ada asked me a beauty related wisdom I learned from our dad, but there are so many that I wanted to share more than one with you.

  • Wear sunscreen. Every single day. Even though I’ve heard this my entire life, once in while I forget. I regret it instantly. I feel so stupid because I know that my skin aged one whole year in a single day. I know my shoulders, neckline and upper arms are the most sensitive, so on top of applying and reapplying sunscreen, I try to wear covering t-shirts instead of tank tops whenever I’m in the sun for a while. Also, having a SPF day cream helps me to never forget to protect my face.
  • Do not permanently mark your skin. Since I was twelve, I’ve thought of getting a tattoo, but each time I think about it, I keep hearing my dad’s voice and picturing our clients who come to Forever Institut to remove theirs.
  • Be physically active. It took me a while to understand that one. Growing up I used to horseback ride at least three hours a day so I never knew what not being physically active meant. When I stopped riding, it took me a while to find other physical activities I enjoyed as much and for a long time I felt like I had lost some of my power. A power that comes from within. A power that comes from feeling your body strong.
  • Stay away from your zits. You can definitively see on my face where I resisted the temptation of touching my zits and where I caved in. Thankfully, laser treatments exist to help erase the scars on my face. This will be the next treatment I’ll try this winter at Forever Institut.
  • Beauty should be present in all areas of your life. Create a lovely living and working space. Choose quality over quantity when it comes to clothes. Surround yourself with beautiful art pieces, whether it’s at home or at work. This is one of many qualities I love about my husband Guillaume. Thanks to his sense of esthetics, he makes our home so pretty and chooses the perfect clothes for me.
  • Everyone is beautiful at 20 years old. If you want to stay beautiful as life goes on, you have to take care daily of your skin, body and soul. I try my best, and for now I feel prettier at 31 than I did at 20.

Staycation!

I need a vacation and I venture to guess I am not alone. Yet these crazy times are not conducive to taking time off (owning a business means I am actually working twice as hard to manage the business in a time of crisis), nor to traveling. So this weekend, I am taking a “staycation” instead. 

I am embracing the idea that this weekend is going to be a true mini vacation, without the exhaustion of travel, without the task of packing. This is what my staycation is going to look like. 

  1. I am setting my intention, to unplug, recharge, and rest. 
  2. I am going to sleep 10 hours minimum Friday, Saturday, and Sunday nights. 
  3. I am going to limit my screen time to… well, to less. 
  4. I am going to play tourist in my own city: I can’t wait to walk to the Mall, discover Black Lives Matter Plaza, enjoy a cocktail on an outside patio of a restaurant I have never been to before (the research to find this dream place feels like researching a vacation destination).  
  5. I am going to give myself a facial and full body scrub. 
  6. I am not going to check my work email for 48 whole hours. 
  7. I am going to enjoy my yard, for the first time this season – Saturday date night by the grill with a great bottle of rose, and Sunday morning coffee with a great book. 
  8. I am going to forget about time. 

I am hoping this staycation gives me the fuel needed for another six weeks, when I will hopefully be able to travel to my vacation happy place, Tinos Greece. 

How do you staycation?

Petit carnet d’adresses

Les montagnes russes du confinement, j’en suis encore toute étourdie ! L’inquiétude, la gratitude, l’isolement, la solidarité, l’éloignement, le rapprochement, l’essentialisme, la privation… Ce qui m’a le moins manqué ? La pollution sous toutes ses formes, et le shopping. Ce qui m’a le plus manqué ? Le contact physique, assurément. Mais également certains rituels et lieux de plaisir. J’en partage volontiers quelques-uns avec vous 😊

  1. Mes séances d’ostéopathie avec Camille. C’est un prodige. Quelles que soient mes douleurs (maux de tête, dos, ventre, chevilles et j’en passe) il les fait disparaître en moins d’une heure. Tout en douceur. Je ressors de son cabinet magnifiquement alignée, apaisée et légère. Dorénavant je n’attends plus d’avoir mal pour lui rendre visite.

Camille Troger, Cabinet Thera-centre, 17 rue Saint-Laurent, Genève

  1. Mes séances de coiffure et « beauty talks » avec Lou. C’est une fée. Elle te protège de tes propres mauvaises idées. Ça c’est de la magie ! Elle comprend ton cheveu mieux que toi ; elle ne coupe jamais plus que nécessaire ; n’éclaircit jamais trop ; trouve toujours le moyen de mettre en valeur tes atouts capillaires ; ne t’utilise jamais comme modèle pour tester une nouvelle idée. Résultat TOUJOURS naturel et impeccable. Qui peut en dire autant de son coiffeur ?

Anha Lou, Parallèles Coiffure, 3 Grand-Rue, Genève

IMG_3414

  1. Le sauna au Bains des Pâquis ; suivi d’une baignade dans le lac ; suivie d’un moment de lecture et d’une petite sieste, d’une soupe aux légumes ou d’une salade grecque. Le tout sur le lac.

Bains des Pâquis, 30 Quai du Mont-Blanc, Genève

Bains des Paquis

  1. Le café frappé de Oh Martine. Croyez-moi – j’en ai goûté dans ma vie. Sur les plages de Grèce et les terrasses d’Italie, en passant par les frappuccinos, Cloud Macchiatos et autres mélanges glacés mousseux de chez Starbucks International. J’ai même tenté le « fait maison » durant le lockdown. But nothing compares !

Oh Martine, 6 Route de Chêne, Genève

Oh Martine

  1. Les vins naturels du Tabouret Bar & du Tablar. Je suis particulièrement fan de leurs blancs qui accompagnent parfaitement les petites assiettes d’artichauts, leur brebis frais et pain de campagne. Ambiance copines adultes qui refont le monde.

Tabouret / Tablar, 38 rue de la Coulouvrenière, Genève

  1. L’unique hôtel “so chic” mais pas guindé du bord du lac rive gauche : le Métropole. Son Mirror Bar, lumineux tout en étant feutré, est idéal pour des rendez-vous professionnels ; son MET Rooftop offre une vue sans pareil pour une verrée estivale ; les chambres rénovées invitent à se lover dans l’allégresse ; son personnel est vraiment aimable, à tous les étages !

Hôtel Métropole, 34 Quai du Général-Guisan, Genève

IMG_3485

Depuis le déconfinement, j’ai pu profiter à nouveau de tous ces plaisirs – à l’exception de l’apéro au Tabouret Bar. Le week-end pluvieux qui s’annonce me semble propice 😊

Innover même en temps de crise

Durant la fermeture de Forever et le confinement, mon attention était initialement principalement dirigée sur les stratégies de survie et d’agilité. Mais une fois tout l’aspect administratif réglé et les pare-feu mis en place, ma petite voix de leader intérieure (qui a souvent la tonalité de mon père…) a refait surface. Je me suis rappelé l’importance de voir loin, de rester acteur de notre développement et toujours en accord avec notre valeur d’audace. Peu importe l’incertitude de la situation, il fallait recommencer à penser à l’avenir.

Nous avons la chance d’avoir une Directrice Médicale toujours à l’affût des innovations et prête à me faire partager sa passion pour l’esthétique. Juste avant la fermeture en mars, la Dr. Sophie Menkes était déjà convaincue d’un nouveau produit qui pourrait représenter un grand pas en avant dans l’univers de l’acide hyaluronique ; et nous avons décidé de ne pas brisé notre élan. A peine trois semaines après la réouverture, l’ensemble de l’équipe médicale a donc été formée à l’injection de Profhilo.

Les études cliniques démontrent que le Profhilo retend et réhydrate la peau en profondeur, en améliore la qualité, et restaure une certaine douceur aux traits sans pour autant agir comme un produit de comblement.

Je n’ai testé qu’une fois dans le passé l’injection d’acide hyaluronique et j’ai été sujette à une réaction inflammatoire qui, bien que transitoire, m’a plutôt découragé à retenter l’expérience. Lorsque la Dr. Menkes m’a parlé du Profhilo, et apprenant que sa formule ne contient pas les particules qui selon mon père étaient à l’origine de ma réaction, j’ai décidé de me laisser tenter. Le fait que cet acide hyaluronique n’agisse pas en volumateur m’a aussi séduit – en effet, je n’ai pas (encore) l’impression d’en avoir besoin.

J’étais donc la toute première modèle de la Dr. Debora Schivo à Forever Boutique qui, contrairement à la Dr. Menkes qui injecte a l’aiguille, a choisi une approche à la canule. Il faut savoir que le Profhilo se « dépose » à cinq endroits-clés du visage. Avec l’aiguille, il y a donc cinq points d’injection par côté ; la canule, quant à elle, permet de déposer le produit en ne faisant qu’un point d’entrée au centre de chaque joue, et la canule étant plus longue que l’aiguille, celle-ci se glisse sous la peau pour atteindre, tel un éventail, les cinq points stratégiques (regardez la vidéo sur le compte instagram de la Boutique!).

0795bafb-0eb2-4412-a38c-7199bcdb4d45
les cinq points stratégiques

Je n’ai pas eu besoin d’anesthésie malgré mon niveau d’anxiété assez important (merci Dr. Schivo de m’avoir supporté !), mais l’application de froid sur chaque joue a permis de gérer la légère douleur. Ce n’est pas agréable, le produit brûle légèrement lorsqu’il pénètre sous la peau. Les endroits où le Profhilo a été déposé n’étaient pas lisses le soir-même (cela s’est résorbé en 24-48 heures) et le point d’entrée de la canule était sensible pendant deux à trois jours. Par contre, en repartant de Forever quelques heures après l’injection, personne n’aurait pu dire que je m’étais fait faire quelque chose au visage.

IMG_2871
juste après l’injection

Quatre jours jours seulement après le traitement, je trouve ma peau déjà plus lumineuse et uniforme; et alors que j’applique du fond de teint tous les jours (même en vacances, au grand dam de mon fiancé), je n’en ai pas appliqué ce matin, pour la première fois depuis très longtemps. Je suis par ailleurs persuadée que ces résultats sont d’autant plus beaux que j’ai suivi les conseils de mon père depuis le début du confinement, en appliquant le Discoloration Defense de Skinceuticals deux fois par jour, et le Serum Retinol de Alchimie Forever deux fois par semaine.  

J’ai déjà prévu ma deuxième (et dernière de l’année) séance de Profilho juste avant mon mariage, et je me réjouis alors de partager les résultats, qui seront cliniquement visibles puisque j’ai pris des photos en 3D.

Merci à toute l’équipe de Forever pour votre enthousiasme renouvelé et pour votre soutien quant à notre quête constante d’innovation. 😊